Archive pour février 2008

28
Fév
08

Je roule (encore) en Diesel

Naan pas la voiture, je l’ai revendue il y a longtemps déjà (une Panda, vous pensez si j’allais la garder), mais les jeans dont plus personne ne veut entendre parler.

Ceci dit, je peux comprendre. A force d’être submergée par les ventes privées sur Internet qui nous déversent jusqu’à plus soif des tonnes de jeanasseries de la marque, on en perd un peu l’envie d’en porter.
Ben oui, c’est comme pour tout, l’envie et le désir, ça s’entretient.

D’un autre côté, quand je mets 150 € minimum dans une fringue, faut que je l’amortisse, et chez moi l’amortissement c’est du long, voire du très long terme. Et comme je ne me sépare jamais de rien (niveau vêtements s’entend, mais ça vous commencez à le savoir), il est hors de question que je les lâche, mes Diesel.

12.jpg

Et comme en plus ils sont faits avec de la qualité dedans, c’est pas eux qui me lâcheront non plus. Donc on est condamnés à vivre ensemble eux et moi.

Et franchement, c’est pas vraiment un souci parce que :
1/ ils sont de bonne qualité (mais ça je l’ai déjà dit).
2/ ils sont bien coupés (et là je veux pas dire, mais c’est pas chez tout le monde pareil, je balancerais aucune marque, mais je pourrais…).
3/ ils existent dans mon placard en plein de formes et de délavages différents, donc je ne m’en lasse pas.

22.jpg

Alors je m’en moque qu’ils soient larges ou skinny, bruts ou tout délavasses, en denim fins ou plus épais, je les GARDE TOUS.

5.jpg

Et vous vous roulez en quoi?

  • Tee-shirt: Aridza Bross
  • Gilet en laine : Tim Bargeot
  • Jean : Diesel
  • Ceinture : Agnès b.
  • Bottes : vintage
Publicités
27
Fév
08

Sous le plus grand chapiteau du monde

J’adore les imprimés. M’en fous un peu que ce soit à la mode ou pas. J’aime. Period.

Et avec eux, ce qui est rigolo, c’est qu’on peut les mélanger. Et si comme moi, on aime bien les mix les plus improbables, on n’hésite pas à s’offrir un petit look Deschiens de temps à autre.

11.jpg

Le gloubiboulga de rayures, carreaux et autres fleurettes ne me fait pas peur. Pire, il me met en joie. Tout de suite, on prend la vie moins au sérieux, car la vie, elle, ne peut pas vous prendre au sérieux les jours où vous êtes déguisés en concept post moderniste.

21.jpg

Dans ces moments là, la fripe est souvent une bonne alliée. Les friperies regorgent d’articles aux tissus imaginés par des stylistes sous perfusion de LSD (paix à leurs âmes).

30.jpg

Et pour être raccord avec l’air du temps, et comme j’ai lu quelque part que l’imprimé Arlequin serait au top de la hype au printemps prochain, j’ai choisi une chemise qui rappelle légèrement mais ostensiblement le costume du copain de Colombine.

4.jpg

Et quelle satisfaction, une fois la journée terminée, de réaliser que non, on a pas décédé encore aujourd’hui, le ridicule tient toujours chaud, la vie continue quoi…

  • Chemise et foulard : fripes
  • Pull sans manches : Jean Colonna
  • Pantalon : Indivi by Atsuro Tayama
  • Cardigan : H&M
  • Bottes : Eden Shoes
deschiens.jpgdeschiens2.jpgdeschiens3.jpg
26
Fév
08

Why be blue?

En lisant le post de Cily sur sa fashion obsession du moment, je me suis demandée pourquoi j’ai toujours eu un peu de mal avec la couleur bleu marine.

En fait, c’est totalement idiot dans la mesure où c’est une couleur basique, et j’aime les basiques. Ça me fait penser aux vêtements militaires, et j’aime bien les vêtements militaires détournés. Ça évoque la Marine, et j’aime bien les marins, mais je m’égare…

Bref, je vois vraiment pas où est le problème. Je devrais adorer le bleu marine.

Alors, j’ai été fouiller dans mon dressing et j’ai trouvé ce top, très peu porté forcément et j’ai trouvé ça dommage. En plus la couleur tire un peu sur le violet, ce qui m’arrange pour me ré-acclimater doucement.

1.jpg

Et puis, d’un coup d’un seul, ça y est, ça revient, comme ça, en pleine tronche, LE souvenir…

Réminiscence des années 80, au lycée, où toutes les filles bien de leur personne portaient du bleu marine. Et moi aussi j’ai forcément du en porter à cette époque. Et il m’aura fallu tant d’efforts pour oublier certains faux pas stylistiques de ces années là, que j’avais préféré rayer le marine de mon vocabulaire modesque.

Evidemment, pour la plupart d’entre vous l’association polo Lacoste pastel, foulard Hermés (ou apparenté, en rayonne), cardigan, pantalon à pinces à revers et jupe droite mi-mollet (les trois derniers en bleu marine de préférence, voire bordeaux pour le cardigan, les jours d’excentricité) ne vous dit rien. Mais quand on a pratiqué en live, je vous assure que les séquelles sont longues à partir…

2.jpg

Maintenant c’est bon, il y a prescription, je crois que je vais pouvoir m’y remettre…

31.jpg

Ouf, c’était pas gagné, cette histoire…

  • Top : Diane Von Furstenberg
  • Jean : Citizen of Humanity
25
Fév
08

Antik pas toc

Je suis parfois prise, comme tout un chacune, d’obsession stylistique. Rien de bien original et de bien grave.

C’est cette obsession qui peut me faire acheter tous les coloris existant d’un modèle que j’aime bien (pas intérêt à se lasser du modèle en question par la suite), ou me faire collectionner toutes les déclinaisons d’une pièce particulière chez un créateur donné.

Blouse Antik Batik

C’est ce qui s’est passé avec les blouses brodées et perlées de chez Antik Batik. J’ai commencé à en acheter une, puis deux, puis cinq, puis… sans compter que l’on m’en a aussi offert…

050208_2.jpg

Jusqu’au jour où n’en pouvant plus de les voir archi et multi soldées sur Rushcollection, j’avais fini par les reléguer dans un fond du dressing (c’est une maladie mais je ne me sépare jamais de rien).

050208_3.jpg

Et puis, tout doucettement, j’ai fini par en ressortir une, le modèle de la photo (une des plus anciennes de la collec). Elle a en effet tout ce que je peux aimer : une non couleur (beige rosé très pâle), un tissu très agréable (une soie très fine et douce), la forme du décolleté (fermé par une simplissime agrafe), le lien coulissant à la taille…

050208_4.jpg

A la faveur du revival hippie et du retour incontournable de l’imprimé sous toutes ses formes, je sens que je vais pouvoir en dépoussiérer deux ou trois autres…

  • Blouse : Antik Batik
  • Tee-shirt : Zadig & Voltaire
  • Knickers : Kookaï
  • Veste : Atsuro Tayama
  • Bottes : Ash
24
Fév
08

Rocking me softly

Comme beaucoup d’entre vous, je n’ai pas attendu que les magazines de mode nous déversent des shootings au kilomètre sur la tendance rock&roll désormais plus qu’établie, « to be a part of it ».

020208.jpg

Là encore, tout est affaire de (dé)raison et de dos(age).

Le gros jean qui tâche, là je sens pourtant comme un vent dubitatif soudain souffler sur mes épaules… et pourtant…

020208_2.jpg

Celui-ci commence à avoir quelques années au compteur et le temps ayant fait son oeuvre sur le délavage du départ, me le rend somme toute assez sympatoche.

Pour celles qui ne peuvent décidément pas, l’avenir risque d’être un peu compliqué : si j’en juge une série mode parue dans le Vogue de Novembre dernier on devrait voir réapparaître sous peu le jean neige (pour hommes certes, mais le magazine m’en est quand même tombé des mains, et oui merci de prendre des nouvelles, c’est presque guéri).

vogue.jpg
Photos : Bruce Weber /Vogue

Alors aussi indécent que cela puisse peut-être paraître, je tente ici seulement un process d’acclimatation.

020208_3.jpg

Les bottes, quant à elles, viennent directement du début-milieu des années 90 (aucun commentaire merci), quand la mode Harley nous faisait porter des bottes à bout carré avec boucle ronde sur le côté (dont chose extêmement rare, j’ai fini par me séparer il y a quelques années, n’anticipant déjà plus un hypothétique retour) et le modèle ici porté.

020208_4.jpg

Les noires à bout carré ayant eu largement ma faveur à l’époque, les rescapées marrons sur la photo ont été beaucoup moins portées (enfin c’est relatif) et ont sagement traversé les années et la poussière en attendant leur retour en grâce et leur nouveau statut. En fait, elles sont passées de rock à classiques.

Prochaine étape : devenir DES classiques.

  • Pull : Bali Barret pour La Redoute
  • Chemisier : H&M
  • Jean : Levi’s
  • Bottes : Georgia
23
Fév
08

Tie another dye

Comme certaines, ont déjà commencé à vous le rappeler, la tendance Tie and Dye pointe de nouveau le bout de sa teinture.
Pour ma part, je pense qu’elle ne nous avait jamais réellement quitté, c’est plutôt nous qui nous en étions tout naturellement éloignées, au nom de tous les crimes de lèse bon goût que certaines d’entre nous (et je m’inclus dans ce nous) n’avaient pas hésité à commettre.

Donc pour recommencer à faire ami-ami, on y va super mollo. Tellement d’ailleurs que cela pourrait presque paraitre imperceptible.

010208_2.jpg

Une chemise de coupe classique sera ainsi légèrement énervée, (légèrement, on n’en est pas encore à l’hystérie collective non plus), par ce subterfuge tieanddyesque : le haut de la chemise d’une couleur, le bas d’une autre et entre les 2, de la dégoulinade de teinture – quelle audace!

010208.jpg

Si toutefois on souhaite des retrouvailles en douceur et pas direct la grande tape dans le dos, on couvre le tout d’un petit débardeur, qui associé au pantalon droit donne un air un peu masculin et strictise ainsi le côté baba cool seventies du tissu.

010208_3.jpg

Et comme on est quand même encore en plein frima, bien que là aussi tout soit relatif, on réchauffe le tout d’une grosse veste en maille chinée. Et du même coup, exit le Tie et le Dye (malin n’est-il pas?).

010208_5.jpg

L’association des différents gris ne vous a pas échappé à vous non plus… et bien c’est fait exprès (si, si), tant de gris dédramatisant ainsi le gris (enfin je trouve).

Les chaussures sont là pour rappeler que tout ceci part d’un choix assumé et qu’on a toutes en nous quelque chose de baba-bobo qui s’éternise…

  • Chemise : Equipment
  • Débardeur en cachemire : Lulu Castagnette
  • Pantalon : Vanessa Bruno
  • Veste en laine : Muji
  • Chaussures : Eden Shoes
22
Fév
08

Un de plus !!!

ln3.jpg

La blogosphère féminine n’attendait en effet plus que moi …

Le but de ce blog sera surtout de présenter différents looks et d’avoir vos avis, commentaires, remarques, suggestions, questions, critiques…

J’ai traversé les années 80, 90, bientôt 2000.

J’ai beaucoup de vestiges vestimentaires et d’habitudes stylistiques en provenance directe de ces années là.

Je ne jette rien, j’achetais beaucoup, j’achète moins, j’essaie aujourd’hui de consommer responsable.

Je ne suis pas la mode. Je ne suis pas à la mode. Je suis comme la mode. Je change peu et je recycle beaucoup.

Et pour ceux que ça intéresse, je n’ai pas encore tout à fait 100 ans…




février 2008
L M M J V S D
    Mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829  

Catégories

Articles les plus consultés