Archive pour mars 2008

30
Mar
08

Le jeu des foulards

Parce que « le jeu du foulard », vous reconnaîtrez avec moi que c’était un peu glauque.
Parce qu’il est tout de même question de foulards.
Parce qu’il est aussi question d’un jeu.

foulards.jpg

De tous les accessoires à notre disposition, nous les filles (mais pas seulement) l’un de mes préférés, mais surtout, l’un des plus indispensables, j’ai nommé, si vous suivez un peu, le foulard.

Préféré, parce qu’il est champion pour modifier une tenue, la souligner, la surligner, la vitaminer, la coloriser, l’adoucir, la démarquer.

Indispensable, parce que petite chose fragile de la gorge depuis l’enfance, ils me sauvent la mise à chaque fois qu’il s’agit d’éviter le coup de froid ou le début d’angine.

Beaucoup de vintageries, de friperies, d’articles en provenance directe du placard maternel, et d’autres plus récents, notamment des cadeaux.

Alors, en ce dimanche pluvieux, pour leur rendre un petit hommage, et pour tenter de vous faire plaisir, j’ai décidé de faire un petit jeu.

J’ai prélevé quelques spécimens dans mon « foutoir à foulards » (parce que ça rime, bien sûr), et je vous demande, pour chacun, de me donner la marque ou le nom du créateur.

Une première photo vous montre le foulard en entier.
Sur la deuxième image, un petit indice vous aidera en vous montrant la première lettre du nom recherché.

Certains sont très faciles, d’autres un petit peu moins.

La première personne qui aura trouvé la totalité des marques, gagnera… un foulard.

Non pas un de ceux de ma collection (je ne vais pas non plus vous refourguer un article déjà porté, voire usé pour certains plus anciens), mais un foulard neuf d’un de nos amis suédois ou espagnol (ce sera la surprise…).

Alors, si ça vous tente, c’est parti !

N°1
bateau.jpg
L’indice est en bas au centre
bateau_teaser.jpg
N°2
carreaux1.jpg
carreaux_teaser.jpg
N°3
femme.jpg
femme_teaser.jpg
N°4
fleurs1.jpg
fleurs_teaser_2.jpg
N°5
soleil.jpg
soleil_teaser.jpg
N°6
gondoles.jpg
gondoles_teaser.jpg
Bonne chance à toutes !
28
Mar
08

Slim Black Boogie

De la chemise western au look rock, vous avouerez qu’il n’y a parfois qu’un talon de santiag de différence.

Alors en cette fin de semaine, j’avais envie de rendre un petit hommage à un élément clé de mon dressing, de mon shoesing plus précisément.

Je vais peut-être en faire hurler certaines d’entre-vous, mais tant pis, il fallait que je vous les montre…

Environ 15 ans d’âge, elles n’ont jamais vu la main du cordonnier ni la boîte de cirage, mais c’est comme ça que je les aime. Après tout, je ne fais pas partie de la famille Ewing, donc elles n’ont pas besoin de briller.

Eh oui, je l’avoue, il m’arrive de porter des santiags… et le pire c’est que j’aime ça. Bon on est d’accord, je passe pas ma vie dedans non plus, mais bon, elles existent et de temps en temps, ben j’aime bien les ressortir.

La preuve en images.

volcom.jpgvolcom_2.jpg

volcom_3.jpg
manteau.jpg
manteau_2.jpg
manteau_3.jpg
  • Blouse : H&M
  • Gilet : H&M
  • Slim : Volcom
  • Foulard : vintage
  • Manteau : Sinequanone
  • Santiags : El Paso Booty
vero_leroy.jpg
vero_leroy_2.jpg
vero_leroy_3.jpg
  • Veste : Les Chemins Blancs
  • Tee-Shirt : Von Dutch
  • Chemise : Véronique Leroy
  • Slim : Cheap Monday
  • Santiags : El Paso Booty
santiag.jpg
Alors les santiags pour vous, c’est stop ou encore ???
25
Mar
08

Western Invaders

En écho à mon précédent post et à la petite chemise à carreaux H&M que je vous avais présenté, j’ai eu envie de mettre à l’honneur les chemises western.

Ça fait maintenant un petit moment qu’elles font partie intégrante de mon dressing et j’avoue que je pourrais difficilement m’en passer. C’est une pièce facile, qui va avec tout, et ce qui ne gâche rien, s’intégrera parfaitement dans les tendances de ce printemps, que ce soit celle des imprimés (principalement du carreau, et les carreaux et moi c’est une grande histoire), du revival folk-rock ou encore d’un certain esprit roots qui a soufflé sur les collections.

Un petit rappel de celle de chez H&M, que décidemment j’aime vraiment beaucoup. Elle existe dans différents coloris, dont un très joli navy, pour celles que ça intéresserait.

divided.jpg

On continue par de la rayure de couleur, imprimée sur un tissu un peu créponné (ça se dit ça?), réhaussée par de la broderie fleurie.

Antik Batik

antik_batik.jpg

antik_batik_2.jpg
Vient ensuite la vraie chemise western, avec découpes stylisées et boutons pressions nacrés. Un fil lurex discret vient ici pimenter l’imprimé.

Lee

lee.jpg
lee_2.jpg
Ici, on retrouve le bouton pression nacré (un des gimmicks de la chemise western, avec la découpe en pointe au niveau des épaules). Pas de manches, mais un léger volant plissé à la place, et une petite broderie feuillage pour égayer le tout.

Miss Sixty
miss_sixty.jpg
miss_sixty_2.jpg
Celle-ci n’est pas à proprement parler une chemise western, mais je la voyais quand même bien faire partie de cette sélection, avec ses carreaux bonne mine, agrémentés d’un fil lurex doré.
Lee Cooper
lee_cooper.jpg
lee_cooper_2.jpg
Sélection un peu plus rocky, avec cette chemise rayée noire et ses boutons dorés. Les surpiqures sont ici moins conventionnelles et on a même un petit motif strassé sur l’épaule droite. A noter, les boutons tête de mort sur les poignets mousquetaires.

Surf Couture
surf_couture.jpg
surf_couture_2.jpg
Plus sage, le col rond et le croquet adoucissent ce modèle en coton très fin et légèrement transparent. Un air plus girly pour cette chemisette très agréable à porter.

Tommy Hilfiger
tommy_hilfiger.jpg
tommy_hilfiger_2.jpg
Enfin, je termine par le clou (pas du spectacle, le clou tout court) avec ce top sans bouton disco à la couleur incertaine, voire douteuse. La photo l’a rendu verdouillard mais il est en fait plutôt doré. Une tendance glitter pas forcément très heureuse, mais que celle qui n’a pas des trucs bizarres dans son placard qu’elle porte pourtant avec aplomb et déléctation, me jette sa première paire de santiags.
E Loco
e_loco.jpg

Alors, des préférences, ou, non décidemment, la chemise western ne passera pas par vous…
22
Mar
08

Est-ce que j’ai eu du Flare?

Où comment une virée shopping chez H&M a pris une tournure qui n’était pas prévue au départ.

Je me sens un peu bête, voire bêtasse…

Inconditionnelle du jean depuis des lustres, je m’étais toujours refusée à passer par la case Flare, Wide Leg, ou autre Jambonneau d’Eléphant. Ça n’avait tout simplement aucun sens pour moi de me transformer, et ce plus tôt que la nature ne l’avait prévu, en madame Bibendum du bas, aux chevilles gonflées à la testostérone.

Et puis, et puis… je vous ai toutes vues, sur vos blogs respectifs, vous pavaner avec grâce, dans ce vêtement qui n’en avait pour moi aucune au départ, et j’ai cédé.

Je vous ai toutes vues bien jolies dans ce qui ne ressemblait du coup plus du tout à un accoutrement, et j’ai cédé.

J’ai relégué mon bon sens commun (qui me disait qu’en dessous d’1m75, point de salut dans la largeur) aux oubliettes, et j’ai cédé.

J’ai rangé mon radar qui, lors de mes séances shopping, ne se déclenchait que pour ce que j’aimerais avoir et non pas pour ce qu’il « fallait » avoir, et j’ai cédé.

Et j’ai plutôt apprécié. Du coup pour fêter ça, j’ai trouvé plein de petits tops pas chers à combiner avec.

Alors, je ne sais pas encore si j’ai bien fait de passer à l’acte (dites le moi…), mais en tout état de cause, je dédicace ce post à toutes celles qui m’ont fait changer d’avis.

flare_1.jpg
flare_2.jpg
  • Jean : H&M
  • Top : American Vintage
  • Chaussures compensées : Mare
fleurs.jpg
fleurs_2.jpg
fleurs_3.jpg
  • Jean : H&M
  • Chemisier : H&M Divided
  • Ceinture : Jo Benita
gris.jpg
gris_2.jpg
gris_3.jpg
  • Jean : H&M
  • Top en coton : H&M Divided
gilet.jpg
gilet_2.jpg
gilet_3.jpg
  • Jean : H&M
  • Gilet en coton : H&M Divided
  • Débardeur en coton ajouré : Muji
feuillages.jpg
feuillages_2.jpg
feuillages_3.jpg
  • Jean : H&M
  • Top en coton : H&M
  • Foulard en soie : vintage
carreaux.jpg
carreaux_2.jpg
carreaux_3.jpg
  • Jean : H&M
  • Chemise : H&M Divided
  • Ceinture : Richard Gampel
liquette.jpg
liquette_2.jpg
liquette_3.jpg
  • Jean : H&M
  • Liquette : H&M Trend
  • Foulard en soie : vintage
19
Mar
08

Une robe, des styles

Qu’est ce qui fait que l’on choisit de porter tel vêtement avec tel autre, de l’accessoiriser de telle manière, de le porter avec ces chaussures plutôt que ces bottes, etc…

La réponse est à chercher dans de multiples directions, et j’y reviendrais beaucoup plus longuement dans un prochain post.

Pour aujourd’hui, je me contenterai de vous soumettre différents styles possibles, autour de la même robe fleurie, shoppée sur internet.

Diverses interprétations sont possibles, des dizaines d’autres sont envisageables…

Et vous, vous l’auriez porté comment cette robe?

circus_andco.jpg
circus_and_co.jpg
circus.jpg
  • Robe en soie : Circus & Co
  • Bottes en daim : Eden Shoes
  • Chaussettes : Bonnie Doon
detg.jpg
detg2.jpg
  • Gilet zippé : D&G
  • Echarpe : Diesel
  • Chaussures : Jonak
stella_forest.jpg
  • Gilet ceinturé en laine : Stella Forest
  • Chaussures : Luickiuy (Londres)
soft_grey.jpg
soft_grey2.jpg
  • Blouson en laine : Soft Grey (La Redoute)
  • Bottes en daim : Eden Shoes
  • Chaussettes : Bonnie Doon
redskins.jpg
redskins2.jpg
  • Blouson en cuir : Redskins
  • Echarpe : Antik Batik
  • Bottes en daim : Eden Shoes
  • Chaussettes : Bonnie Doon
16
Mar
08

Franges en bataille

Les franges c’est pas mal.

Sur du daim, c’est encore mieux.

Et discrètes, c’est comme ça que je les préfère.

D’abord parce que j’ai un peu passé l’âge de me transformer en personnage de dessin animé. Et ensuite, même si j’ai depuis toujours une passion avouée pour les Indiens d’Amérique du Nord, à chacun son époque et ses costumes, les bisons n’en seront que mieux gardés.

Pour en revenir à nos bisons, justement, les franges pour moi, ça rime plutôt avec accessoires (sauf les chaussures, mais là c’est une question de goût, chacun les siens).

Voici donc une petite sélection de franges pendouillantes sur du sac, de la ceinture, voire même de l’écharpe (en daim parfaitement).

Tout d’abord ma petite collection de sacs Antik Batik. Comme je les aimais bien, je les ai pris dans tous les coloris qui étaient disponibles. Ça c’est une autre de mes obsessions, quand j’aime vraiment un vêtement ou un accessoire, je retourne en général l’acheter dans toutes les couleurs que je trouve (après tout chacun ses tics – ou ses tocs, à ce stade là j’avoue que je ne sais plus).

antik_batik_noir.jpg
antik_batik_rose.jpg
antik_batik_bleu.jpg

Ensuite une ceinture Vanessa Bruno. Je précise qu’elle est bien plus seyante portée sur les hanches. C’est d’ailleurs aussi beaucoup plus pratique pour se repérer dans l’espace.

ceinture_vanessa_bruno.jpg

Toujours Vanessa Bruno, avec un petit sac à la frangette très discrète. Vanessa (oui oui, je l’appelle par son prénom), elle se dit comme moi que la frange c’est bien, mais c’est encore mieux tout en légèreté…

vanessa_bruno.jpg

Enfin, je termine par une écharpe en daim aux jolis motifs perforés de Gérard Darel. Mais là j’avoue c’est un peu de la triche, parce qu’une écharpe, en général, c’est souvent frangé… mais moins souvent en daim… alors l’un dans l’autre…

gerard_darel.jpg

Et vous la frange, ça vous branche?…

14
Mar
08

Le sacre du printemps

Il n’est même pas encore arrivé, ce satané printemps, que j’ai déjà bien écorné le budget fringues alloué à cette si jolie période de l’année.

Enfin, je dis ça, je dis rien, étant donné que je ne suis pas vraiment du genre à faire des prévisions budgétaires, quel que soit le domaine. Mais je m’en fous, Panzani est mon ami.

Donc après avoir allègrement ripé sur la CB, et tout ça uniquement sur Internet, voici un aperçu du résultat.

Ça a commencé par les ventes Isabel Marant et Cacharel sur Vente-Privée, avec une grosse envie de blanc…

Caraco en soie écru : Isabel Marant

isabel_marant.jpg
Pantalon blanc ceinturé : Isabel Marant

isabel_marant_pant.jpg
isabel_marant_pant2.jpg

Chemisier en crêpe : Cacharel

cacharel.jpg

Ça a continué chez American Vintage, pour acquérir frénétiquement les zillionièmes tee-shirts looses dont je n’ai absolument aucun besoin.

Tee-shirt col V chocolat : American Vintage
choco.png

Tee-shirt col rond violine : American Vintage
violine.png

Puis ça s’est terminé dans l’après-midi sur Bazar Chic avec deux sacs de la marque Nat & Nin, aux coloris certes hivernaux, mais je me connais, le vert et le violet qui étaient aussi dispos et tentants, auraient fini par prendre la poussière dans mon dressing.

Sac Lisa en cuir marron : Nat & Nin

lisa.jpg

Sac Geri en cuir noir modulable : Nat & Nin

geri.jpg

geri2.jpg

J’en ai alors profité pour rafler au passage un autre tee-shirt, de la marque Bella Jones ce coup-ci, pour être bien sûre qu’il n’y ait aucune cohérence stylistique dans tous ces achats…

Tee-shirt col rond parme chiné : Bella Jones

bella_jones.jpg

Bon OK, ça manque un peu de chaussures, mais comme demain c’est samedi, tout est permis.

Et puis ça me donnera comme ça aussi l’occasion de renouveler mon stock de croustibats et de Lustucru, chais pas, une envie soudaine…

12
Mar
08

Des bons plans qui n’en sont pas

Je remarque en ce moment beaucoup de blogs parlant de sites de vente en ligne situés aux USA.

C’est vrai que c’est absolument tentant, tous présentent de biens jolies choses, à des prix parfois très intéressants, avec en plus la satisfaction à l’arrivée de ne pas porter la enième robe shoppée chez H&M que sa voisine, ou le même petit blouson en cuir Zara-made que sa collègue de bureau.

Oui, mais ! Parce qu’il y un MAIS et de taille.

tomate.jpg

Outre les frais de port parfois prohibitifs (c’est vrai que vos petites affaires vont prendre l’avion pour traverser l’Atlantique et il faut bien leur payer le billet), vous devrez en plus vous acquitter à la livraison de frais de douane conséquents.

Aucun moyen d’y échapper, c’est le livreur du transporteur (UPS ou Fedex) qui
vous remettra un JADE (Justificatif Administratif de Dédouanement), document où ces fameux droits de douane sont calculés. Et si vous ne les réglez pas, ben le livreur repart avec la marchandise.

Ces frais de douane sont fonction du montant de votre commande (plus celui-ci est élevé, plus les frais grimpent).

Il y a quelques années, certaines enseignes déclaraient une valeur moindre que votre achat réel, diminuant ainsi d’autant les taxes. Cela ne se fait malheureusement plus aujourd’hui, les douanes françaises veillant au grain…

A titre d’exemple, pour une commande de 150 $, compter 60 $ de frais de douane.

Si vous rajoutez les frais de port, vous avez vite fait de doubler le montant de votre commande.

Enfin, sinon ce ne serait pas drôle, l’administration française est en droit de vous demander de vous acquitter de la TVA (non calculée par le marchand au départ, puisque la vente est faite hors du territoire français).

Cela se présente sous la forme d’un courrier que vous recevez en général quelques jours après la réception de la marchandise. Ne me demandez pas pourquoi, mais cette procédure est assez aléatoire (cela doit dépendre des déclarations du vendeur et/ou du transporteur), et en ce qui me concerne, je n’ai reçu ce fameux courrier qu’à raison d’une commande sur trois.

Ça fait 20% supplémentaires dans les dents…

Bref, réflechissez-y bien à deux fois avant de commander sur un site aux States, faites bien vos calculs, pesez le pour et le contre et ne vous laissez pas enjôler par le chant des sirènes vous sussurant à l’oreille que le dollar n’a jamais été si bas, pour nous autres, riches européens….

11
Mar
08

Avec les carreaux, c’est plus rigoleaux

Sur la tenue du jour un peu tristounette (les chats ont croqué le canari et je porte le deuil), je me suis dit qu’un peu de carreaux ne pouvait pas nuire…

14.jpg
1b1.jpg

En tant que fan du club des imprimés (voir mes improbables mélanges), j’ai donc appelé à la rescousse mes copains carreaux.

Oh, ne vous attendez pas non plus à un remake de M. Loyal, je ne me déguise en Ugly Betty que les jours pairs…

Mais bon, indubitablement (oui je sais), un peu d’imprimés me sied.

Dans un remake de « j’aimerais bien, mais je peux point », un trench beigeasse et gris ne pouvait que cooliciser cette tenue tristounette. Bon, je suis bien d’accord, y a pas de quoi faire non plus l’aller retour Paris – La Paz sur les genoux, mais c’est un début.

sinequanone.jpg

Un tout petit peu plus guilleret au niveau couleur, un manteau court en lainage printanise un peu l’histoire. Allez, pour la peine, je veux bien pousser en vélib jusqu’à Ledru Rollin…

maje.jpg

Et pour finir une petite touche grungeasse 90’s avec cette magnifique robe de chambre surchemise qui poufiasisse rajeunit et égaye cette tenue finalement beaucoup trop classique….

xuly_bet.jpgxuly_bet_2.jpg

Alors, carros ou pas carreaux ?

  • Gilet ceinturé : Stella Forrest
  • Top : American Vintage
  • Pantalon : Et Vous
  • Boots : Vic Matie
  • Trench : Sinequanone
  • Echarpe : Antik Batik
  • Manteau : Maje
  • Surchemise : Xuly Bet
09
Mar
08

Assurance non comprise

Comme vous commencez maintenant certainement à le savoir, je ne me sépare quasiment jamais d’aucun vêtement ou accessoire.

Résultats :

1/ Je vis dans un dressing géant (et ça c’est pas toujours facile…)
2/ A chaque nouvelle tendance annoncée, il me suffit d’aller faire un tour dans mes placards et armoires pour trouver de quoi satisfaire les envies du moment.

Aujourd’hui, je voulais donc vous parler chaussures.

Comme apparemment ce printemps, nous serons toutes haut perchées (jupe longue ou jean large obligent), je me suis souvenu de quelques paires, largement portées à une époque, puis fatalement un peu oubliées (vous allez vite comprendre pourquoi).

Sur ce coup là, j’ai un peu besoin de vous…

J’aurais aimé savoir, d’après vous, quelles paires je peux encore décemment porter et quelles paires je dois continuer à laisser tranquillement se reposer dans le chaussuring. Certaines flirtent dangereusement avec le ridicule, d’autres avec l’orthopédie, d’autres encore sont plus « casual » (si jamais ce terme peut s’appliquer à ce que vous allez découvrir ci-dessous).

Un second problème se posera de toutes façons à moi (mais celui-ci je tenterais de le résoudre toute seule) : aucune paire n’a été assortie d’une assurance accident sur la voie publique au moment de l’achat.

Casse-gueules ces chaussures étaient, casse-gueules elles seront encore demain…

N°1 : Luickiuy (Londres)

13.jpg
1b.jpg

N°2 : Sara Navarro

sara_navarro.jpg

sara_navarro_2.jpg

N°3 : ???

noname_2.jpg

N°4 : Fred Sathal

fred_sathal.jpg

fred_sathal_2.jpg

fred_sathal_3.jpg

N°5 : vintage

vintage.jpg

vintage_2.jpg

N°6 : Colisée de Sacha

colisee_de_sacha.jpg

colisee_de_sacha_2.jpg

Sur cette sélection, il y a quand même deux paires que je mets (presque) régulièrement. Saurez-vous retrouvez lesquelles ? (on dirait le jeu des 7 erreurs).




mars 2008
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories