12
Mar
08

Des bons plans qui n’en sont pas

Je remarque en ce moment beaucoup de blogs parlant de sites de vente en ligne situés aux USA.

C’est vrai que c’est absolument tentant, tous présentent de biens jolies choses, à des prix parfois très intéressants, avec en plus la satisfaction à l’arrivée de ne pas porter la enième robe shoppée chez H&M que sa voisine, ou le même petit blouson en cuir Zara-made que sa collègue de bureau.

Oui, mais ! Parce qu’il y un MAIS et de taille.

tomate.jpg

Outre les frais de port parfois prohibitifs (c’est vrai que vos petites affaires vont prendre l’avion pour traverser l’Atlantique et il faut bien leur payer le billet), vous devrez en plus vous acquitter à la livraison de frais de douane conséquents.

Aucun moyen d’y échapper, c’est le livreur du transporteur (UPS ou Fedex) qui
vous remettra un JADE (Justificatif Administratif de Dédouanement), document où ces fameux droits de douane sont calculés. Et si vous ne les réglez pas, ben le livreur repart avec la marchandise.

Ces frais de douane sont fonction du montant de votre commande (plus celui-ci est élevé, plus les frais grimpent).

Il y a quelques années, certaines enseignes déclaraient une valeur moindre que votre achat réel, diminuant ainsi d’autant les taxes. Cela ne se fait malheureusement plus aujourd’hui, les douanes françaises veillant au grain…

A titre d’exemple, pour une commande de 150 $, compter 60 $ de frais de douane.

Si vous rajoutez les frais de port, vous avez vite fait de doubler le montant de votre commande.

Enfin, sinon ce ne serait pas drôle, l’administration française est en droit de vous demander de vous acquitter de la TVA (non calculée par le marchand au départ, puisque la vente est faite hors du territoire français).

Cela se présente sous la forme d’un courrier que vous recevez en général quelques jours après la réception de la marchandise. Ne me demandez pas pourquoi, mais cette procédure est assez aléatoire (cela doit dépendre des déclarations du vendeur et/ou du transporteur), et en ce qui me concerne, je n’ai reçu ce fameux courrier qu’à raison d’une commande sur trois.

Ça fait 20% supplémentaires dans les dents…

Bref, réflechissez-y bien à deux fois avant de commander sur un site aux States, faites bien vos calculs, pesez le pour et le contre et ne vous laissez pas enjôler par le chant des sirènes vous sussurant à l’oreille que le dollar n’a jamais été si bas, pour nous autres, riches européens….


0 Responses to “Des bons plans qui n’en sont pas”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


mars 2008
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Catégories

Articles les plus consultés


%d blogueurs aiment cette page :