Archive pour août 2008

31
Août
08

Tartaneries

– « T’aimes bien, toi, les carreaux ? »

– « ??? !!!! »

– « Non, parce que ça a l’air d’être le truc du moment dis donc. »

– « !!! ??? »

– « ‘Tain, y en a partout… »

Extrait de conversation entre mon associé et moi, lui pendant une pause, les pieds sur son mon bureau, un verre de truc qui pétille dans une main, un canard de mode dans l’autre et la bouche envahie de M&m’s (en vrai d’ailleurs, ses paroles étaient beaucoup moins audibles). Et moi, de l’autre côté du bureau, en train d’essayer de terminer un boulot pour lequel les deadlines se sont depuis longtemps évanouies.

Faut quand même que je vous explique : un associé de sexe masculin, c’est un peu comme un mec normal. Il s’en bat total la life de savoir comment vous êtes habillées et vous avez beau le cotoyer à peu près 200 jours par an, il est pas foutu de remarquer que vous arborez des carreaux environ un jour sur deux…

Donc c’est normal, je réponds pas.

Mais je réfléchis intérieurement (en même temps réfléchir extérieurement ça veut rien dire).

Et je me dis que les carreaux, le tartan, le plaid, j’en porte depuis des temps immémoriaux, j’ai déjà fait un bon paquet de billets sur le sujet : ici, , ou encore ici et , entre autres. La blogo regorge elle aussi de posts où le carré rayé est mis en vedette, et soudain…

… comme une pointe de lassitude.

J’ai beau me rendre compte que le carreau de cet automne n’a rien à voir avec le carreau de ce printemps, et que, selon toute logique, je devrais me plier aux nouveaux diktats : plus old school, plus masculin, moins bariolé

Non.

Finalement et contre toute attente.

Non merci.

Je n’achèterais pas de carreaux cette saison.

Ah et sinon, voilà la tenue que je portais le jour où la discussion ci dessus retranscrite a eu lieu.

  • Blouson en drap de laine : vintage
  • Pantalon : Replay
  • Tee shirt : Corinne Cobson
  • Boots : Timberland

Voilà.

Mon tartan de la saison se limitera donc à ce blouson hérité de ma période « punko-mod ».

Et ça ira bien comme ça.

Et vous, vous allez tartaniser l’automne, ou vous êtes comme moi, légèrement écœuré du carreau ?

Publicités
26
Août
08

Folk low

La tendance folk vous a fait chanter tout l’été ?

Et bien cet hiver, passez au folklore.

Un peu d’ore en plus, et vous voilà parée…

Le seul impératif (en dépit des recommandations) : se la jouer low profile sur une tendance qui, outre le fait qu’elle s’étire un peu en longueur, s’accommode au final assez mal de la surcharge.

Alors, pourquoi ne pas tenter le doublé en la mixant avec une des impressions difficilement évitable de la saison, l’imprimé cashmerisant, remarqué en fanfare chez Gucci et Dolce & Gabbana, et qui, pour ne pas gâcher, en ont en plus rajouté des caisses dans l’esprit folklo(re).

Pour illustrer tout ça, je n’ai rien trouvé de mieux que cette robe en soie Bel Air, shoppé cet été sur internet.

J’avoue qu’en la déballant, je n’ai pas eu le coup de foudre absolu (c’est toujours un souci pour moi, finalement, de déballer ce que j’ai commandé).

Portée telle quelle, c’est vrai qu’elle m’a semblé, dans un premier temps, un tantinet fadasse…

Peut-être qu’en la ceinturant ?

Un gilet en jean, alors ?

OK ! Comme en plus je n’ai peur de rien, je rajoute une paire de chaussettes hautes (FBI* ?) …

Et on n’hésite pas à se terminer en beauté par un autre des indispensables de la rentrée, le col en (fausse) fourrure.

  • Robe : Bel Air
  • Gilet en jean : Wrangler
  • Ceinture : Ted Baker
  • Col en (fausse) fourrure : vintage
  • Chaussures : Asos

* FBI : Fausse Bonne Idée

23
Août
08

Et de 10 !

Et voilà !

Chaque saison, c’est la même chose.

J’ai beau me raisonner, me dire que c’est idiot, que ça ne rime à rien.

Je recommence.

Au lieu de me contenter d’une ou deux jolies paires choisies parmi les surdoués du stiletto, au lieu d’investir dans de la belle pompe, au lieu d’élever un peu le débat, je me retrouve saison après saison à cumuler de la sandale cheap, achetée de surcroit le plus souvent en soldes ou sur internet à des prix pousse au crime, et dans le tas, jamais la moindre trace de belle ouvrage.

Mais n’allez pas croire que je me plains.

Bien au contraire.

Je les aime beaucoup, mes cheaperies.

Je déplore simplement, qu’invariablement, je n’arrive pas à passer du nombre à la qualité.

Et si je réfléchis à la dépense effectuée, je sais qu’outre la place que j’aurai pu gagner dans mon dressing, j’aurais pu arborer à la place une jolie paire de C. Louboutin, accompagnée d’une autre de chez J. Choo (au hasard).

Mais non.

J’ai toujours préféré entasser.

Et ça ne date pas d’hier.

Alors, en détail, voilà ce que ça donne. Les prix varient de 15 à 80 €.

Et je me plais à rêver d’une hypothétique paire de M. Blahnik, que je ne m’offrirais sans doute pas de sitôt.

Et je me trouve nulle.

Vivement l’hiver !

Balmain


H&M


Asos


Zara


Farrutx


H&M


Asos


H&M


Asos

Edit (24/08 – 18H25) : Pour celles qui auraient flashé sur ce modèle, elles sont, enfin, soldées sur le site d’Asos. Et c’est ici que ça se passe (41,61 € au lieu de 69,35).


Zara

Et vous, vous situez où, sur l’échelle de la shoe addiction ?

Vous êtes plutôt du genre PLUS, ou plutôt du genre MIEUX ?

Et si vous avez la chance de pouvoir cumuler les deux, soyez sympas, ne me le dîtes pas…

19
Août
08

Have a cigarette ?

Tout d’abord, je voulais, suite à mon dernier billet, faire un léger Mea Culpa.

Dans mon empressement, j’ai omis de reprendre l’intégralité des règles du tag, qui auraient dues être retranscrites. Ceci n’a que finalement peu d’importance, surtout si on prend en compte le fait que vous avez pu lire ces règles sur la quasi totalité des fashion blogs, ce tag s’étant insidieusement propagé à l’ensemble de la blogosphère modesque.

En revanche, en oubliant de retranscrire la marche à suivre, j’ai également zappé le plus important, à savoir que les auteurs des trois premiers commentaires doivent se voir récompensés par un cadeau « home made », envoyé dans les 365 jours suivant la parution du tag.

Je ne dérogerai donc pas à la règle, et, en dépit de mes deux mains gauches accessoirisées d’une jolie paire de moufles, je m’exécuterai joyeusement. Je ne garantis malheureusement pas l’intérêt de la chose ainsi créée et si certaines se retrouvent avec un paquet de Kinder Maxi à l’emballage colorié par mes soins, aucune réclamation ne sera acceptée…

Donc, Ithaa, Julia et Candy, j’attends vos adresses postales pour pouvoir vous gâter, petites veinardes que vous êtes.

Ces précisions faites, je vous propose de rentrer avec moi dans le vif du sujet de ce billet : la rentrée. Et plus précisément, les tendances de cette rentrée.

Ainsi, aujourd’hui et dans les posts à venir, je vous emmène faire un petit périple à travers ce que nous aurons toutes envie de porter cet automne : du noir, du gris (et oui, encore), du tartan, du long, du large, du laqué, de la dentelle, de l’imprimé, du clouté, de l’épaulé, du ceinturé, de la moumoute, du pantalon

Beaucoup de pantalons. Cette saison en effet, la robe qui n’a pas quitté nos penderies depuis plusieurs saisons se place légèrement en retrait, au profit du pantalon, omniprésent dans les silhouettes de la rentrée.

Et là, vous avez le choix. Du long, du large, du court, de l’ajusté, il y en a vraiment pour tous les goûts et toutes les silhouettes.

On commence donc dès maintenant par un des incontournables de la saison, j’ai nommé le pantalon cigarette. Celui là même qui, depuis les années 50 et les silhouettes impeccables d’Audrey Hepburn, a laissé dans notre inconscient des traces indélébiles. Il ne cesse depuis de faire des allers retours au cœur même de notre libido fashion, et cet automne il marque un petit temps de pause, le temps de faire un détour par nos penderies.

Porté très simplement avec une blouse aérienne et des sandales cloutées en attendant les frimas, il sera parfait associé à un des autres incontournables de la saison, le gilet en moumoute.

  • Pantalon cigarette : Bel Air
  • Blouse en voile de coton : American Vintage
  • Sandales cloutées : Asos

On l’accessoirisera avec bonheur de larges touches de couleur fauve, histoire de le rendre un tantinet plus sauvage.

  • Ceinture : Ted Baker
  • Collier en ambre : vintage
  • Sandales : Asos

Enfin on hésitera pas à l’associer au fameux gilet moumouté vu chez Isabel Marant et D&G, entre autres.

En rouge, de préférence.

  • Gilet rouge : Fripes

Un dernier petit conseil concernant cette pièce aussi attrayante que casse gueule, n’investissez pas trop. Ce gilet poilu risque en effet de ne pas passer l’hiver et de finir vite fait recyclé en descente de lit au printemps prochain…

Alors prudence.




août 2008
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories

Articles les plus consultés