06
Avr
09

COS toujours tu m’intéresses

dscn0843

Je suis feignasse, crainteuse, négligente, surbookée. Au choix.

Ou peut-être un peu tout ça à la fois.

Toujours est-il qu’il m’a fallu tout un mois de réflexion pour enfin aller faire un tour dans la nouvelle boutique parisienne de COS, sise à exactement 5 mn à pied de chez moi et de mon bureau, c’est dire.

Il faut préciser aussi qu’avec juste un an de retard sur la date d’ouverture programmée, j’ai eu le temps de me lasser d’attendre, et surtout de passer à autre chose.

Je suis pourtant passée devant par hasard le lendemain de l’ouverture avec tout sauf le temps de rentrer, mais bien décidée à revenir au plus vite.

Las !

Le plus vite aura mis un mois à se matérialiser…

Mais qu’importe. Ça y est c’est fait, le pèlerinage a été accompli.

J’en avais tellement entendu sur ce magasin et les vêtements que l’on pouvait y trouver, que j’étais passablement excitée à l’idée de pénétrer dans l’antre.

Premier point positif, le vigile à l’entrée est souriant et se fend d’un bonjour accueillant, fait suffisamment rare pour être souligné.

Le magasin est scindé en petits espaces séparés par des portants où sont regroupés les vêtements par thème et par couleur, comme partout aujourd’hui.

A l’entrée, les coloris pastels vous souhaitent la bienvenue. Choix bizarre pour quelqu’un qui comme moi n’est pas franchement attiré par les vert amande, jaune paille, taupe clair ou autre melon fané, déclinés dans des basiques unis ou sur des imprimés tout sauf indispensables. Presque de quoi faire machine arrière dès le départ, tant l’impression d’avoir atterrie chez Devernois ou Montagut se fait pressante…

N’écoutant que mon courage, je poursuis ma visite.

L’espace suivant ouvre des perspectives beaucoup plus réjouissantes : gris, navy, noir, cuir, peau, marinières… on se sent déjà en terrain beaucoup plus familier.

Bizarrement, les vêtements enfants occupent le troisième espace, le quatrième étant de nouveau dédié à la femme, peuplé d’un coté par la nude attitude et sa panoplie de beige, écru, rose poudré, et de l’autre par des coloris vifs et réjouissants comme le printemps qui s’installe.

Beaucoup d’effets drapés et de zips (sur les robes et les tops), quelques robes Hervé Leger(isantes), et une impression globale de se retrouver une décennie en arrière (minimum) à l’apogée de l’ère des créateurs et de la déconstruction du vêtement.

cos

cos2

cos3

Les matières sont bien plus authentiques et prometteuses que chez H&M. Beaucoup d’unis. Quelques imprimés peu réjouissants.

Peu d’accessoires : un sac pochette très chouette déclinée en plusieurs coloris (daim ou cuir), très peu de modèles de chaussures (sandales et escarpins peu folichons) et encore moins de bijoux.

cos4

cos5

L’homme est au premier, que je n’ai pas visité.

La déco est simple, murs clairs, moquette gris bleu, étagères en verre…, mais pas spécialement raffinée ni recherchée. La clientèle, du moins le jour où j’y suis allée, est assez âgée, emperlousée, enturbannée, enlunettée large et siglé, botoxée (je m’égare mais pas tant que ça, suite aux bribes de conversation que j’ai pu choper pendant l’attente à la caisse).

J’y suis repassée samedi et là changement de figurants : tous les rayons de la branchitude étaient représentés, ainsi qu’un joli choix de nationalités (Europe, USA, Japon…). Journée à éviter toutefois absolument si vous ne souhaitez pas vous taper un remake de « Fast and Furious » à vous toute seule.

Le personnel est souriant et accueillant et fait rigolo, certaines vendeuses sont exclusivement anglophones et ne parlent pas français. On fait la queue pour essayer comme chez H&M, sauf qu’on ne vous compte pas le nombre d’articles que vous avez choisi : plutôt agréable de ne pas être prise d’emblée pour une voleuse en devenir.

Les cabines sont propres et individuelles avec la même moquette épaisse que dans le reste du magasin.

Petits cafouillages toutefois au moment de passer en caisse. La personne devant moi qui payait par chèque pour un montant supérieur à 300 € a du attendre un bon moment avant de voir son paiement validé (problème informatique apparemment) et les cartes American Express ne sont pas acceptées.

Là encore, les vendeurs préposés aux caisses sont aimables et souriants et vos vêtements sont agréablement pliés et emballés individuellement dans des sachets transparents avant d’être précautionneusement rangés dans le sac du magasin.

Les échanges sont également possibles, comme dans tous les H&M.

Enfin, les prix :

Compter de 30 à 80 € pour un haut. Les jeans et pantalons sont autour de 70 €. Les vestes et blazers tournent autour de 100 / 125 €. Les robes s’échelonnent de 60 à 125 € , les jupes de 50 à 70 €.

Pour le cuir, un très beau blouson à 290 € (et oui quand même), des jodhpurs en peau à 250 € (et oui quand même bis) et la pochette mentionnée plus haut à 100 €. Les chaussures tournent autour de 90 €.

Pour ma part, et comme j’ai un peu fait la visite au pas de charge, j’ai craqué pour un top bleu Klein, un pantalon légèrement carottant et un tee shirt manches longues parfait, les deux derniers coloris encre (navy très foncé quooaa).

dscn0846

dscn0848

Certainement beaucoup d’autres articles auraient pu m’intéresser mais je n’avais ni piscine cet après midi là (pas trop le temps donc), ni crédit illimité gentiment octroyé par ma banque que j’aime d’amour en ces temps pour le moins troublés. Je précise à ce propos (madame T. si vous me lisez…), et non sans une once de fierté, que je suis restée dans les limites du décret de mon post précédent, aucune pièce ne dépassant les 99 €.

dscn0858

dscn0859

dscn08531

dscn0863

dscn0861

dscn0864

dscn0868

dscn0880

dscn0893

  • Veste : vintage
  • Gilet : American Vintage
  • Trench en daim : Oakwood
  • Bottines : Colin Stuart

Pour résumer, vous n’avez plus tellement le choix…

Soit vous habitez la région parisienne et vous avez certainement été beaucoup plus rapides que moi et vous connaissez déjà.

Soit vous venez de plus loin et là le rendez-vous est incontournable lors d’un prochain séjour parisien.

Nous n’avons désormais plus rien à envier aux gens du Nord (si ce n’est le bleu dans leurs yeux qui manque à leur décor, Enrico, si tu me lis…).


17 Responses to “COS toujours tu m’intéresses”


  1. 6 avril, 2009 à 18:53

    Décidément, comme je le disais chez Anne-So ce matin, il y a eu des nouveautés depuis mon passage il y a un mois, car je n’ai pas vu ce superbe petit top klein !!
    Pour ma part, petit budget oblige, j’ai trouvé ça un peu cher, et un poil trop chic pour moi… suis rentrée tout de même avec un tshirt marinière ultra bien coupé que j’adore, pour seulement 15 euros (probablement la pièce la moins chère de la boutique !! ^^) !
    Faudra que je vous le montre à l’occaz !

  2. 6 avril, 2009 à 19:14

    ça y est, tu y as enfin mis les pieds ! Je constate en te lisant que depuis ma 1ère et dernière visite il y a 3 semaines, ils n’ont strictement rien changé à leur présentation, au passage très jolie et épurée. Tes pièces dégotées sont super jolies, surtout ton gilet bleu klein.

  3. 6 avril, 2009 à 20:15

    en résumé j’attends un prochain saut à Paris… et ton choix, très sympa, bon faut dire bien habitées les pièces…. et en plus sans les 3 chiffres… bises

  4. 6 avril, 2009 à 20:59

    Jolis ce que tu as ramené. J’aime beaucoup le top bleu!

  5. 6 avril, 2009 à 21:40

    Non mais vous me rendez folle les filles avec COS, je n’ai toujours pas mis les pieds là bas mais je pense que ça rassure mon banquier!
    Très jolies pièces et en même temps tu as une allure folle et tout te va à merveille!
    Pour le chargement des photos sur mon blog, j’ai oublié de compresser une photos ce ce qui explique la lenteur…bises

  6. 6 lou
    7 avril, 2009 à 11:22

    je veux ton corps ,c’est tout ………jolis achats surtout le pull gris manches longues!

  7. 7 Calixte
    7 avril, 2009 à 13:23

    Merci pour ce super compte rendu. Comme tu dis je compte bien m’y rendre lors d’un prochain séjour sur Paris, tu m’as vraiment donné envie (et je prie en secret pour que le petit top bleu soit toujours dispo quand j’y passerai).

  8. 7 avril, 2009 à 15:11

    COS j’aime beaucoup et en tant que belgian girl, j’ai du bol, on en a un à Bruxelles et un à Anvers. Pour ma ville, Liège, encore rien, mais j’attends, j’attends.
    De l’intemporel, du classique, du basique, des achats indémodables et puis tu les portes tellement bien……………………..Quelle ligne!!
    Bizzz, ilona/fashionpaillettes

  9. 9 Nad
    8 avril, 2009 à 09:27

    cos depuis le temps qu’on en parle …j ‘attends avec impatience un prochain séjour parisien pour y faire un tour, jolies pièces en tout cas surtout le petit gilet bleu klein

  10. 8 avril, 2009 à 12:50

    Je n’y ai pas encore mis les pieds pourtant ce n’est pas l’envie qui me manque. Ton article ne fait que confirmer cette envie maintenant, il faut que je trouve le temps d’aller à Bruxelles ou à Paris ! J’aime bien ce que tu as choisi, particulièrement, le gilet bleu !

  11. 11 Mo
    8 avril, 2009 à 20:32

    ba plutôt sympa pour un mec qui veut seulement prendre un verre tranquille et qui se fait harceler par des blondes débiles qui citent « la cité de la peur »…😉

  12. 9 avril, 2009 à 01:04

    moi je dis tres joli choix!! de la matiere fluide et toute légère parfait pour les températures à venir!! bisous ma belle!

  13. 9 avril, 2009 à 08:37

    Bien évidemment, en tant que provinciale, je bave devant ton article…Merci pour toutes ces infos… Le top bleu et le T.shirt valent largement le coup pour le prix… J’ai encore plus hâte d’y aller maintenant!

  14. 14 caro
    9 avril, 2009 à 13:12

    Voilà encore une adresse qui ne nous laisse que les yeux pour pleurer, nous autres provinciales. En tout cas il est bien prévu que j’y passe lors de ma prochaine virée dans la capitale (avec la friperie Olga pour laquelle tu nous avais bien mis l’eau à la bouche aussi).
    Merci pour toutes ces visites « virtuelles ».

  15. 9 avril, 2009 à 14:57

    Je suis bien d’accord avec Caro … cette boutique reste de l’ordre du fantasme pour nous provinciales .
    Pourtant, tout ce que tu nous présentes, a l’air bien sympa. Dommage …

  16. 11 avril, 2009 à 12:09

    Ben ça c’est du repérage…digne d’une espionne.
    Pas de Cos ici à Liège mais on a un à Bruxelles, faudra que j’aille voir moi aussi.
    Au fait : t’es vraiment bien foutue quel bol!

  17. 17 april22
    11 avril, 2009 à 19:01

    CiTiZen : C’est vrai que c’est nettement moins d’jeuns qu’H&M et parfois un chouille classique. Mais ça a aussi du bon… parfois…

    Anaïk : Ouais j’ai honte d’avoir mis autant de temps…
    Si tu dis qu’il y avait à peu près les mêmes choses il y a 3 semaines, on est fixé sur la périodicité du renouvellement des modèles…

    Sarah : Obligé, pour ton prochain passage à Paris. Pour les 3 chiffres, c’est plus dur que chez H&M, mais faisable.

    Colaly : Merci, et depuis le temps que je cherchais un top de cette couleur (depuis je m’aperçois qu’il y en a partout…😉

    Ithaa : Effectivement quand je suis repassée chez toi, ça marchait mieux.
    Pour COS, j’suis étonnée que tu n’y sois pas encore passé…

    Lou : Oh ben oui t’as raison toi tiens… attends un peu qu’on puisse t’admirer dans ELLE.

    Calixte : D’après ce que j’ai pu comprendre, il ne renouvelle pas vraiment souvent les modèles, donc ça devrait être bon.

    Fashionpaillettes : C’est vrai que vous êtes gâtées les girls. Et du coup bien en avance sur nous…

    Nad : Tu m’étonnes. J’étais dans les starting blocks depuis un an… Je crois qu’ils ont eu pas mal de soucis administratifs qui ont retardé l’ouverture. Il y a même eu une « manif » dans le quartier parce que les résidents ne voulaient pas d’un H&M dans la rue…

    Speculoosicecream : Ils vont peut-être finir par en ouvrir en province. Y a pas de raison.

    Mo : Ben t’as quoi contre les blondes débiles ?😉

    Au pays de candy : C’est vrai que les matières sont tops. Un vrai plus par rapport à H&M.

    Isabelle : Bon là c’est clair. Il faut absolument qu’ils prévoient des ouvertures en province. D’un autre côté, ça fait une raison de plus pour venir à Paris. C’est tellement chouette au printemps…

    Caro : En plus les deux endroits ne sont pas très éloignés. Que du bonheur…😉

    Isa : Oui mais vous avez tellement de choses en province qui nous manquent à Paris. Alors l’un dans l’autre…

    Isabellle : Une petite espionne alors, parce que j’avais même pas mon appareil photo. Pffffff……. Ceci dit, j’ai toujours bcp de mal à le dégainer dans un magasin, d’autant que certains vigiles savent assez rapidement te faire comprendre que t’as certainement mieux à faire…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


avril 2009
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Articles les plus consultés


%d blogueurs aiment cette page :