Archive for the 'Fonds de placard' Category

15
Avr
09

Molleton #2

dscn0894

Faut vraiment que j’arrête avec ça.

Non seulement j’ai passé l’âge de me trimballer en jogging, mais en plus je n’en ai jamais mis non plus pour faire du sport. Et puis quel sport d’abord ?

Bref je ne sais pas d’où ça vient (en fait si j’en ai une petite idée, développée précédemment ici), mais je ne m’arrête plus avec le molleton chiné.

Le genre de truc que tu te reprends dans la face quelques mois plus tard (photos à l’appui tant qu’à faire) en poussant des cris d’orfraie : yyyyyyyyyyrrrrrrrrrrrrrrrkkkkkkkkk, j’ai porté ça moi ?

Non, impossible. Je ne vous crois pas.

Les photos ? Truquées. Forcément.

dscn0896

Qu’est ce que je disais ? En plus elles sont floues. C’est pas une preuve.

dscn0899

And to add insult to injury, je lui ai adjoint (à mon bas de jog) une veste épaulée du début des 90’s et un foulard qu’il ne lui manque plus que les perles ma fille…

Allez je vous laisse rigoler un coup.

La prochaine fois on reprendra le fil de la saison…

dscn0900

dscn0901

dscn0905

dscn0906

dscn0908

dscn0910

dscn0911

dscn0914

  • Pantalon : Diesel
  • Veste : APC
  • Tee shirt : Comptoir des Cotonniers
  • Foulard : Christian Lacroix
  • Bottes : Loewe
Publicités
15
Mar
09

Citron vert

1503l

Vous avez remarqué ?

Ces petites particules dans l’air en ce moment …

Un souffle aérien, une effluve légère, un reflet doré.

Pas de doute.

C’est le retour du printemps.

Et on ne va pas bouder notre plaisir.

Pour fêter ça quelques unes de mes obsessions de saison : du denim fatigué, du gris chiné douillet et de la couleur vitaminée.

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

  • Jean : Levi’s 501 vintage
  • Chemise : Xuly Bet
  • Tee shirt : American Vintage
  • Bottines lacées : Mosquitos

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

  • Boléro et veste en daim : Vintage
  • Tee shirt : Agnès b
  • Gilet : American Vintage

Et pour vous le printemps, il s’annonce comment ?

Je vous laisse réfléchir avec un grand monsieur qui va beaucoup me manquer…

06
Déc
08

L’Appel du large #1

large_11

Non, ce coup-ci il n’est pas question de jean, mais de pantalon.

De pantalon large, pas spécialement dans l’air du temps.

Pourtant, j’ai toujours été attirée par les vêtements aux proportions improbables.

De là à les porter…

Alors de temps à autre, je craque pour un vêtement qui siérait davantage à un héros de dessin animé nippon, et je le range précautionneusement dans mon placard, incapable de le porter.

C’est ainsi que j’ai retrouvé ce pantalon, bien caché entre un slim et un sarouel.

large_2

Le premier truc pour éviter une silhouette inadéquate c’est bien sûr de contrebalancer les proportions.

large_3

On élargit en bas ? Alors on riquiquise en haut.

Ici avec un blouson en cuir vraiment étriqué.

large_5

Deuxième conseil : on prend de la hauteur.

Le large avec du plat, c’est bien. Surtout si on fait plus d’1M75 (mais j’y reviendrais).

Sinon, pas d’hésitation, on talonne. Un peu, voire beaucoup.

large_7

Et enfin on termine par une touche de reboulage.

large_4

Et la grosse écharpe ?

C’est juste pour éviter le rhume (rapport aux courants d’air qui s’engouffrent).

large_6

Alors ?

Prête à s’enLARGir ?

  • Pantalon : Atsuro Tayama
  • Blouson : Skipper by Oakwood
  • Echarpe : Atsuro Tayama
  • Chaussures : Colin Stuart
10
Oct
08

Up and down

L’escalier de la mode, on peut le monter.

Ou le descendre.

Au final, même si nous atterrissons sur une marche différente en fonction des saisons, nous sommes toujours entre deux niveaux.

La mode ne se renouvelle plus beaucoup.

Mais nous, celles et ceux qui la portons, sommes en perpétuel mouvement.

Notre environnement, nos modes de vie, nos envies, nous font constamment évoluer.

Au fond peu importe le vêtement.

Ne compte plus que la manière de le porter.

De se l’approprier.

Se le réapproprier. Au fil du temps.

Le garder.

Tenter de le réinventer.

L’oublier un peu.

Le retrouver ensuite.

Intact.

Et différent.

Parce que nous avons changé.

Une marche à l’endroit, deux à l’envers et laissons le faire.

Laissons le vêtement nous guider.

Quelle que soit sa direction.

  • Robe : Comme des Garçons (achetée il y a douze ans)
  • Blouson en cuir : Redskins
  • Pull : Petit Bateau
  • Bottines : Eden Shoes

09
Sep
08

It’s a good start

Dans les années 90, Martin Margiela éditait un tee shirt dont les bénéfices allaient à l’association Aides pour financer la lutte contre le sida.

A l’époque, je m’étais précipité.

Il s’agissait :

  1. De contribuer à une cause qui nous tenait tous à cœur
  2. De s’offrir du M. Margiela à moindres frais

Bon, OK.

Il est possible d’inverser le 1 et le 2.

En tout état de cause, à l’époque, les actions caritatives (charitables ?) permettant d’allier de la bonne marque branchée à des considérations altruistes n’étaient pas monnaie courante.

Aujourd’hui, les choses n’ont malheureusement pas énormément évolué. Il y certes quelques opérations bienvenues comme la campagne RED, orchestrée par American Express et relayée par des marques comme Gap ou Apple, mais franchement, on ne croule pas sous les propositions.

Je voulais juste en profiter pour rendre hommage à ce type d’actions, qui dans le cas de ce fameux tee shirt ont été rééditées depuis :

 » Au milieu des années 1990, ce créateur belge a édité un maillot en coton avec le message «Il y a davantage d’actions qui peuvent être menées pour combattre le sida, mais porter ce tee-shirt est un bon début», imprimé en anglais sur le haut des épaules. La calligraphie évoque parfaitement son univers, au style immaculé. Lorsqu’on l’enfile, la partie du texte imprimée dans l’échancrure disparaît. Bref, c’est non pas un vêtement publicitaire, mais une vraie création, dont 20% des bénéfices sont reversés à l’association Aides. Succès immédiat, ce tee-shirt pour la bonne cause est, depuis, réinterprété chaque saison dans d’autres couleurs. » *

Vous en pensez quoi ?

Du partenariat de la mode et de la bonne cause.

Vous seriez prêtes à investir ?

Vous l’avez déjà fait ?

Vous avez d’autres exemples ?

Du coup, on en profite pour illustrer une des tendances de cette saison, le copier coller entre genres :

Je suis une fille, certes, mais je m’habille comme un garçon (avec ou sans cédille, après tout, on s’en fout).

On peut même enfiler de la veste « black » par dessus,

pour être parfaitement raccord avec la saison (en dépit des années écoulées)

et cet automne, c’est du « black is beautiful » que l’on chante.

Ça vous tente ?

Du tee shirt bonne conscience, du masculin, du noir,

et même du loafer

Alors ?

La vie est (presque) belle ?

  • Tee shirt : Martin Margiela
  • Pantalon : Comptoir des Cotonniers
  • Veste : Mexx
  • Chaussures : Weston

* Source : lexpress.fr

03
Sep
08

Récup’

Récemment, je suis tombée sur ça :

Puis sur ça :

Et enfin sur ça :

Et là, j’ai pas pu m’en empêcher.

J’ai rigolé sous cape.

Enfin, c’est une image. Je n’ai pas de cape.

Parce que cette ceinture, elle faisait partie de mon étagère de trucs à poubelliser.

Les trucs à poubelliser, c’est tout ce que je n’aime plus, ne mets plus, tout ce qui ne me fait plus envie, etc… mais que je ne jette pas.

Non. A la place, je les entasse sur une étagère qui, comme la corbeille d’un ordinateur, peut accueillir plein de saloperies dont on n’a plus besoin. Et tout comme la corbeille d’un ordinateur, on n’est pas obligé de la vider.

Un genre d’étape quoi.

Entre mon dressing et la poubelle.

Bref.

Cette ceinture, donc, moi aussi je l’avais. C’est un cadeau d’ il y a très longtemps, et bien que je crois ne l’avoir jamais portée (pas trop mon truc, d’être transformée en femme sandwich, lardée de marques qui brillent), les photos ci-dessus m’ont interpellée.

Forcément. Je suis un être humain. Et de surcroît une femme.

Et il suffit qu’une de mes congénères trouve un truc super attrayant, pour que cela titille mon cerveau reptilien.

Alors là, vous pensez, trois d’un coup. Trois sources différentes. Trois jeunes femmes arborant cette ceinture. Et le faisant avec brio.

Il n’en fallait pas plus pour que je la transfère de l’étagère à poubelliser vers mon dressing. Et de mon dressing directement sur moi.

Et une petite louche supplémentaire avant la question fatidique.

  • Polo : Atsuro Tayama
  • Jupe : Azzedine Alaïa
  • Blouson en cuir : H&M
  • Chaussures : Asos

Alors, en toute sincérité, j’en fais quoi de cette ceinture ?

Je garde ?

Ou pas ?

Je peux aussi me pendre avec. C’est vrai.

Pour les chaussettes, aucun commentaire. Je suis déjà au courant.

Photos : luxenoir, Daily Mail, Next Trend

31
Août
08

Tartaneries

– « T’aimes bien, toi, les carreaux ? »

– « ??? !!!! »

– « Non, parce que ça a l’air d’être le truc du moment dis donc. »

– « !!! ??? »

– « ‘Tain, y en a partout… »

Extrait de conversation entre mon associé et moi, lui pendant une pause, les pieds sur son mon bureau, un verre de truc qui pétille dans une main, un canard de mode dans l’autre et la bouche envahie de M&m’s (en vrai d’ailleurs, ses paroles étaient beaucoup moins audibles). Et moi, de l’autre côté du bureau, en train d’essayer de terminer un boulot pour lequel les deadlines se sont depuis longtemps évanouies.

Faut quand même que je vous explique : un associé de sexe masculin, c’est un peu comme un mec normal. Il s’en bat total la life de savoir comment vous êtes habillées et vous avez beau le cotoyer à peu près 200 jours par an, il est pas foutu de remarquer que vous arborez des carreaux environ un jour sur deux…

Donc c’est normal, je réponds pas.

Mais je réfléchis intérieurement (en même temps réfléchir extérieurement ça veut rien dire).

Et je me dis que les carreaux, le tartan, le plaid, j’en porte depuis des temps immémoriaux, j’ai déjà fait un bon paquet de billets sur le sujet : ici, , ou encore ici et , entre autres. La blogo regorge elle aussi de posts où le carré rayé est mis en vedette, et soudain…

… comme une pointe de lassitude.

J’ai beau me rendre compte que le carreau de cet automne n’a rien à voir avec le carreau de ce printemps, et que, selon toute logique, je devrais me plier aux nouveaux diktats : plus old school, plus masculin, moins bariolé

Non.

Finalement et contre toute attente.

Non merci.

Je n’achèterais pas de carreaux cette saison.

Ah et sinon, voilà la tenue que je portais le jour où la discussion ci dessus retranscrite a eu lieu.

  • Blouson en drap de laine : vintage
  • Pantalon : Replay
  • Tee shirt : Corinne Cobson
  • Boots : Timberland

Voilà.

Mon tartan de la saison se limitera donc à ce blouson hérité de ma période « punko-mod ».

Et ça ira bien comme ça.

Et vous, vous allez tartaniser l’automne, ou vous êtes comme moi, légèrement écœuré du carreau ?




novembre 2017
L M M J V S D
« Juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Articles les plus consultés