Posts Tagged ‘Antik Batik

07
Fév
09

Coming out… (je te paie ma tête)

060209_0

One Shot Only…

Oui, parce que ça ne risque pas non plus de devenir une habitude de mettre à la une ma vieille tête fatiguée et mon air inspiré, y a des limites à tout.

Allez, enjoy !

Et pour fêter ça (ma parole c’est presque la fête ici) :

060209_2b

060209_3

060209_4

  • Blouson en cuir : Antik Batik
  • Blouse à lavallière : Antik Batik
  • Pull sans manches : Bensimon
  • Pantalon : Adolfo Dominguez
  • Musique : Alexis HK (coming out)
Publicités
26
Sep
08

Old Ma’

La veste de grand mère en tweed, tout le monde n’accroche pas, et je le comprends assez facilement.

D’un autre côté, j’avoue ma faiblesse pour ce tissu, jamais vraiment à la mode, jamais vraiment démodé non plus.

Et pour être honnête, je suis encore plus faible quand ladite veste m’a couté 8 €.

Pour le prix, j’ai même réussi à l’intégrer, pour l’instant, dans deux silhouettes bien différentes.

Avec un jean flare et une chemise blanche, elle se fait super classique.

  • Veste : Freepstar
  • Chemisier : Tommy Hilfiger
  • Jean : H&M
  • Chaussures : Jonak

Avec une jupe brodée, un tee-shirt loose et des bottes molles, elle prend un air beaucoup plus casual.

  • Jupe : Antik Batik
  • Tee shirt : American Vintage
  • Bottes : Ash
29
Juin
08

Silence, on reboule

On parle des soldes ??

Parce que j’ai peut-être pas tout bien lu tout partout, mais cette année, j’ai l’impression que c’est Omerta sur la Promo, sur la fashion blogo. Je me suis un peu demandée pourquoi. Oui. Pourquoi tant d’ostracisme ? Que s’était-il réellement passé ?

Et puis samedi, j’ai compris.

Je suis descendue de ma Tour d’Ivoire et j’ai vaillamment trainé ma carcasse. Comme vous le sentez déjà, il n’y avait pas non plus un enthousiasme délirant derrière ce projet. Mais bon, quand faut y aller, faut y aller. Allez, j’exagère un chouilla, mais pas tant que ça finalement.

Premier magasin : Antik Batik
Du monde, mais jouable. Je repère vite fait un joli blazer noir gansé. Je le pose gentiment dans un coin de ma mémoire (faut quand même que je me dépêche de faire le tour du magasin, les poissons rouges comprendront). Plus loin, et partout sur des portants, de la soierie, de l’aérien, de la couleur, de l’imprimé, de la broderie. C’est moyen joli et rien ne me fait vraiment envie. J’ai l’impression que c’est la même collection que l’année dernière, et aussi que celle d’avant.
Je retourne voir le blazer du départ. Taille L. J’avise la vendeuse. C’est le dernier mais il taille petit. OK j’essaie. Je ressemble à Roselyne Bachelot avec. La vendeuse derrière moi : « Il est joli, hein? » Moi, devant la vendeuse : « Oui, il est joli, mais il est vraiment trop grand. Vous trouvez pas? » Elle, de bonne foi : « Oui, mais il est à -50% ». Moi, de mauvaise foi : « Ah bon, ben, je vais réfléchir ».

Deuxième magasin : Zadig & Voltaire
Là déjà, en rentrant il y a une odeur bizarre. Genre de l’encens qui aurait tourné, mélangé à de la transpiration de clientes empressées.
Je me bouche mentalement les naseaux et je continue. Pas longtemps. Je sais pas pourquoi, mais j’ai même pas envie de me baisser pour attraper et regarder là un tee-shirt loose, là un pull en cashmere, là un sac pas soldé. Là encore, j’ai l’impression que c’est toujours la même chose depuis de nombreuses saisons. Je n’arrive pas à discerner si ce sont des soldes d’été ou d’hiver. Il y a partout des pulls et des blousons en cuir. J’ai trop chaud tout d’un coup. Je m’enfuis.

Troisième et dernière boutique : Ethel
C’est une petite boutique pas très loin de chez moi qui distribue des marques comme Bel Air, Shyde, Gat Rimon, Scarlett Roos…
Là c’est le temple du ça déborde. Ça dégouline de partout. Je suis fatiguée avant même d’avoir commencé. Je me raisonne. Je me remotive. Et en avant. Arrivée au terme de l’épouillage du dernier cintre du dernier portant, il me semble me souvenir que j’avais repéré 2 ou 3 tops (ou peut-être étaient-ce des robes ?). Mais où ? Ah, foutu poisson rouge qui ne peut s’empêcher de se balader dans mon liquide céphalo-rachidien.
Non. Impossible. Je me refais pas le chemin inverse. En plus, je viens de commencer à bailler. C’est un signe. Je rentre. Chez moi.

OK pour aujourd’hui. Je ferais mieux une prochaine fois. Ou pas.

Tant mieux. Je n’ai plus ni sous à dépenser ni place pour les ranger. Mes éventuelles trouvailles.

Donc le butin des soldes, ce sera pour une autre saison.

A la place, je reboule.

Et je me venge.

De tous ces gens, qui, lorsque, ado, je faisais des revers à mes pantalons, ne pouvaient s’empêcher de me demander si j’allais à la pêche.

Alors, oui je vais pêcher. Dans une tenue très casual, très pratique pour la chasse aux poissons. Sauf les rouges.

  • Pantalon : Kookaï
  • Tee shirt : Fruit of the Loom
  • Gilet en jean : Wrangler
  • Chaussures : Converse
  • Foulard : H&M

Ici, une autre manière de rebouler. Parfaite aussi pour la pêche. Mais pour du poisson plus standing ce coup-ci.

  • Pantalon : Kookaï
  • Top : H&M
  • Veste : Antik Batik
  • Chaussures : H&M

Allez, bonne pêche à vous aussi.

Ou à défaut, bonnes soldes !

26
Juin
08

Soleil vert

Au début du printemps, j’avais croisé cette blouse tout en transparence sur une vente internet. J’avais d’ailleurs fait plus que la croiser, puisque j’étais repartie avec, enfin façon de parler, on ne passe pas encore la main au travers de l’écran pour récupérer ses achats, mais j’aimerais quand même bien qu’un jour mes envies se prennent pour la réalité. Sur un coup comme ça, tout le monde y gagnerait.

Bref, je l’avais donc reçue par La Poste, je l’avais rangée vu que le temps de ce début de printemps ne s’y prêtait pas, et je l’avais… oubliée.

Rien de grave non plus, si ce n’est qu’en la retrouvant, j’ai été un peu décue. Je la trouvais toujours jolie, mais j’avouais que je ne me souvenais plus quel avait été le déclic déclencheur. En fait, et après avoir vécue tout un printemps depuis l’acte d’achat, je lui ai trouvé plein d’airs de chez déjà vu et elle me paraissait tout de suite moins attrayante. J’en avais même honte. Non, pas de la blouse, mais de mon attitude. Pov chose que je suis, encore à mon âge modelée par des diktats aussi impérieux que peu impériaux.

Cette blouse est devenue has been en quelques semaines ? Même pas mal ! Je m’en vais te lui associer d’autres petites choses d’un autre âge et j’en serai quitte pour un look venu d’ailleurs, et pis c’est comme ça, au moins on en parlera plus et on passera à autre chose.

Bon, ça c’est fait.

Je vous balance quand même les photos. Et y a du lourd.

Du corsaire. De la plateforme qui transforme les orteils en knackis. Du mini blouson noir. Du spencer blanc. Et tout est certifié d’époques bien antérieures.

Allez, rien que pour vous. Non, non, ne me remerciez pas , c’est de bon coeur.

  • Blouse : Antik Batik
  • Corsaire : Côte à côte
  • Gilet manches longues : Jean Colonna
  • Mini blouson : Atsuro Tayama
  • Veste : Agnès b.
  • Chaussures : Colisée de Sacha

Vous avez pas encore mouru ?

Allez un petit coup de gilet Nike Vintage, et vous devriez être fignolées.

Ah tout de suite, elle la ramène moins la petite blouse emperlousée. Ça lui a cassé de sa superbe le coup de la Nikerie vintage.

Mais j’entends déjà les murmures de désapprobation.

OK. Je reviens dans le droit chemin.

Sans avoir toutefois fait un léger détour par les années 80 ou 90, je sais plus, c’est l’âge qui fait ça certainement, après avoir traversé tant de courants on finit par les mélanger et ne plus très bien savoir ce qu’on fait.

Je disais donc. Ah oui ! Du spencer blanc. Sur fond blanc. Ça ressort mieux.

  • Veste : Cacharel
  • Jean : Melting pot
  • Ceinture : Richard Gampel
  • Chaussures : ramenées de Londres dans les années 90

Allez promis ! La prochaine fois, on parlera mode…

07
Avr
08

Kaki party

Pendant une heure, un jour de la semaine dernière, j’ai cru que le printemps était arrivé.
Mais ce n’était pas vrai.

Alors en attendant que le temps veuille bien s’accorder avec son calendrier, je mets du kaki.

Il me permet gentiment de commencer à porter fleurs, paillettes, soies et mousselines en trompant les nuages et les giboulées.

Un début de printemps en somme…

  • Veste militaire : fripes
  • Top : Cacharel
  • Jean : Pepe Jeans
  • Chaussures : vintage

… avec des fleurettes qui brillent un peu …

  • Top en soie et foulard : Chattawak
  • Top à paillettes : Votre Nom
  • Pantalon : Soft Grey – La Redoute
  • Chaussures : Jonak

… et de la parka parce qu’il fait encore un peu froid.

  • Parka : Atsuro Tayama
  • Blouse : Antik Batik
  • Jean : Pepe Jeans
  • Chaussures : Jonak

Et pour vous le kaki, c’est oui ou non merci?

04
Avr
08

De jolies fleurs dans une peau de vache

blouson_anouschka.jpg
Aujourd’hui, c’était vendredi, jour du « friday wear ».
En gros, cette formidable importation de chez nos amis de l’ouest, consiste à se relâcher vestimentairement parlant le vendredi.
Ainsi, dans les banques, les assurances et autres administrations, on a le droit de tomber le costume, desserrer la cravate, enfiler le jean et préparer ses baskets (pardon ses sneakers) pour le oui ken.
Barbie aussi a le droit de laisser choir la robe corolle et les escarpins, et de s’en jeter un petit s’alléger le style. Alors aujourd’hui, c’était vendredi, jour où tout est est permis (et les raviolis aussi).
Parfois aussi mes jeux de mots me filent la nausée. Mais ça finit par passer.
blouson_anouschka_detail.jpg
Je ne vous parlerai pas de ce blouson en peau de gentille vache que j’adore (le blouson ET les vaches).
Je m’essssplique :
Comme certaines le savent déjà, je suis pas pour la fourrure. Je trouve que ça craint. Et pourtant je porte du cuir, donc (entre autres) de la peau de vache.
Je m’essssplique :
Je ne mange pas de vache, mais je sais aussi que ça ne fait pas la différence. Alors a partir du moment où cette pauvre bête a été tuée, je préfère que ce ne soit pas pour rien et que TOUT serve à quelque chose, notamment à confectionner des blousons en peau de vache.
Ensuite, ce blouson vient de chez Anouschka, et si vous avez lu l’excellente interview de la dame chez Wow, vous comprenez que cette pov vache a été sacrifiée bien avant que je ne vienne au monde. Ce qui est une excuse foireuse, j’en conviens.

Enfin, si vous voulez m’ouvrir un compte chez Stella Mc C., je suis preneuse. Perso, j’ai pas les moyens.

blouson_anouschka_2.jpg
Mais revenons à nos vaches. Et puis non, je vois bien que vous vous en foutez.
blouson_anouschka_3.jpg
blouson_anouschka_4.jpg
Alors revenons à nos fleurs. Ou à notre « friday wear » qui dit que l’on peut mélanger des fleurs et des vaches.
blouse_antik_batik.jpg
cardigan_hm.jpg

Pov’fleurs qui finiront broutées par des pov’vaches. Encore une fois la boucle est bouclée. Et pas de gaieté de coeur, hein.

Et chez vous le « friday wear », ça se « fête » aussi ?

  • Blouson : Anouschka
  • Blouse : Antik Batik
  • Cardigan : H&M
  • Jean : Blue Cult
  • Ceinture : Richard Gampel
  • Bottes : Eden Shoes

25
Mar
08

Western Invaders

En écho à mon précédent post et à la petite chemise à carreaux H&M que je vous avais présenté, j’ai eu envie de mettre à l’honneur les chemises western.

Ça fait maintenant un petit moment qu’elles font partie intégrante de mon dressing et j’avoue que je pourrais difficilement m’en passer. C’est une pièce facile, qui va avec tout, et ce qui ne gâche rien, s’intégrera parfaitement dans les tendances de ce printemps, que ce soit celle des imprimés (principalement du carreau, et les carreaux et moi c’est une grande histoire), du revival folk-rock ou encore d’un certain esprit roots qui a soufflé sur les collections.

Un petit rappel de celle de chez H&M, que décidemment j’aime vraiment beaucoup. Elle existe dans différents coloris, dont un très joli navy, pour celles que ça intéresserait.

divided.jpg

On continue par de la rayure de couleur, imprimée sur un tissu un peu créponné (ça se dit ça?), réhaussée par de la broderie fleurie.

Antik Batik

antik_batik.jpg

antik_batik_2.jpg
Vient ensuite la vraie chemise western, avec découpes stylisées et boutons pressions nacrés. Un fil lurex discret vient ici pimenter l’imprimé.

Lee

lee.jpg
lee_2.jpg
Ici, on retrouve le bouton pression nacré (un des gimmicks de la chemise western, avec la découpe en pointe au niveau des épaules). Pas de manches, mais un léger volant plissé à la place, et une petite broderie feuillage pour égayer le tout.

Miss Sixty
miss_sixty.jpg
miss_sixty_2.jpg
Celle-ci n’est pas à proprement parler une chemise western, mais je la voyais quand même bien faire partie de cette sélection, avec ses carreaux bonne mine, agrémentés d’un fil lurex doré.
Lee Cooper
lee_cooper.jpg
lee_cooper_2.jpg
Sélection un peu plus rocky, avec cette chemise rayée noire et ses boutons dorés. Les surpiqures sont ici moins conventionnelles et on a même un petit motif strassé sur l’épaule droite. A noter, les boutons tête de mort sur les poignets mousquetaires.

Surf Couture
surf_couture.jpg
surf_couture_2.jpg
Plus sage, le col rond et le croquet adoucissent ce modèle en coton très fin et légèrement transparent. Un air plus girly pour cette chemisette très agréable à porter.

Tommy Hilfiger
tommy_hilfiger.jpg
tommy_hilfiger_2.jpg
Enfin, je termine par le clou (pas du spectacle, le clou tout court) avec ce top sans bouton disco à la couleur incertaine, voire douteuse. La photo l’a rendu verdouillard mais il est en fait plutôt doré. Une tendance glitter pas forcément très heureuse, mais que celle qui n’a pas des trucs bizarres dans son placard qu’elle porte pourtant avec aplomb et déléctation, me jette sa première paire de santiags.
E Loco
e_loco.jpg

Alors, des préférences, ou, non décidemment, la chemise western ne passera pas par vous…



avril 2018
L M M J V S D
« Juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

Articles les plus consultés

Publicités