Posts Tagged ‘Bel Air

13
Juin
09

Slouchy and skinny (toi même)

DSCN1411

Ou comment, patience et longueur de temps font parfois moins que force et que rage…

Parce que le moins que l’on puisse dire, c’est que je ne me suis pas vraiment précipitée dans cette affaire.
Et qu’au final j’aurais peut-être mieux fait, m’évitant ainsi la vautrade annoncée.

Il y a quelque temps de ça, alors que, comme les 2/3 de la blogosphère mode, je cherchais un « boyfriend » à me caler sous la dent, je tombe sur ça :

current_elliott_slouchy

Tout ce dont j’avais envie, là, sur le moment : du loose, du fatigué, du mou, du dégingandé pas prise de tête.

Le Super Slouchy Skinny de Current Elliott allait devenir à coup sûr MON jean de l’été. Plus seyant et moins vu que le boyfriend, OK, give me five, je suis prête à conclure.

Oui mais non. Parce que ce modèle, impossible de le trouver en magasin en France (du moins moi y en a pas trouvé), et donc impossible de l’essayer au préalable et de me décider quant à la taille.

Au vu du prix de l’engin, de sa coupe particulière, et de tout ce que j’avais pu lire sur les aléas de taille des BFJ de la marque, j’hésite.

Longtemps.

Longtemps.

Je fais alors le tour du web à la recherche de précieuses informations, pour me retrouver au final avec deux théories également partagées : soit tu prends ta taille (et tu assumes le côté slouchy), soit tu prends une taille en moins (au risque de te retrouver avec un slim lambda).

AAArrrgh…

Dilemme.

Des slims j’en ai des wagons, et ce qui m’intéresse dans ce jean c’est justement son côté usé et fatigué, et sa coupe toute en looseur. Etant entre deux tailles, je choisis quand même (fine mouche) la plus petite des deux et je commande tranquilou mon super Slouny Skichy (j’en ris encore).

Je précise qu’entre le moment où je l’ai repéré et celui où je l’ai commandé, il s’est quand même passé plusieurs semaines de valse hésitation, tellement cette histoire de taille me perturbait (OK je sais, mais on ne pérorera pas ici sur le vide intersidéral de ma vie…).

Comme toujours avec Revolve Clothing, prix bien en deçà de ce que l’on peut trouver en France, frais de port gratuits et livraison hyper rapide (je précise à toutes fins utiles que je leur fais de la publicité totalement gratuite, et que je suis bien d’accord avec vous, je serais pas contre un petit dédommagement).

Donc trois jours plus tard, arrivée de mon nouveau Slouski Chyny…

Ouverture de la pochette, déballage et… cul par terre.

A vue de nez je pouvais rentrer dedans avec mon boyfriend (le vrai), mes deux chats et le poisson rouge, ce qui au final aurait fait beaucoup trop de monde au même endroit.

Je l’essaie quand même (seule ce coup ci) et effectivement je pouvais le mettre et l’enlever sans défaire le bouton. Ça nous a beaucoup amusé (moi et moi même), et on a joué à ça pendant un petit moment en rigolant bien, avant d’être subitement envahie par un lourd sentiment de solitude.

A ce stade, plusieurs solutions se dessinaient :

1/ Inviter du monde à participer à la super fête qui commençait à se jouer dans mon jean.

2/ Le renvoyer et faire un échange.

3/ Innover.

La solution 1 a vite été écartée (mon espace vital et moi n’étant pas vraiment partageurs).

La solution 2 était momentanément impossible (taille inférieure épuisée sur le site, tu m’étonnes). De plus la délicatesse qui me caractérise a voulu que je passe mon pied au travers du trou préformaté de la cuisse en l’essayant, déchirant au passage les fils ténus qui le protégeaient encore.

Restait la 3ème, de solution.

Qui s’est concrétisée par un passage par le lave linge à 90°, suivi de 2 heures de séchage à température maxi. Ça lui apprendra…

Et comme ça n’allait toujours pas, j’ai fini par le renvoyer, en remettant bien en place les étiquettes… (oh ça va hein, si on peut même plus rigoler).

Non je suis juste quelqu’un de bien (on va dire) qui serait incapable d’une telle infamie, d’autant plus que les 4 heures passées dans le lave linge séchant lui avaient remis les idées en place, à mon Skouchy Slinny.

Comme on était d’accord lui et moi qu’on revenait de loin, et pour fêter l’issue heureuse de ce qui aurait pu finir en serpillière, je n’ai pu m’empêcher de lui vider une partie de mon dressing sur les guibols, à mon nouveau pote.

Avec du bleu doré

DSCN1362

DSCN1376

DSCN1363

trio

DSCN1405

  • Jean : The Super Slouchy Skinny – Current Elliott
  • Top doré en lurex : Chattawak
  • Top bleu : COS
  • Chaussures : H&M et Oasis

Avec des rayures marinées

DSCN1378

DSCN1382

DSCN1379

DSCN1385

DSCN1380

  • Marinière : H&M

Avec du tee pyjamisant

DSCN1396

DSCN1397

DSCN1389

DSCN1390

  • Tee shirt : Swildens
  • Veste : Bel Air

Avec de la fleurette (non libertysante)

DSCN1398

  • Top : Zara

Avec du bleu de la marine

DSCN1399b

DSCN1400

DSCN1402

DSCN1399

  • Top : Liverny

Et vous ?

Avec votre jean de l’été ?

Ça se passe comment ?

03
Mai
09

White blouses

dscn0963

Parce que le blues, c’est mieux en noir. Ou en bleu.

Parce que la blouse, c’est mieux en blanc. Ou en blanc.

Et la blouse blanche on a beau en avoir chacune un wagon dans nos placards, on est jamais contre un petit supplément. Voire deux.

Alors pour fêter les premiers rayons du soleil et éviter de se désargenter, direction chez Olga, la friperie de la rue de Turenne dans le Marais.

Vous savez, là ou j’ai trouvé le perfecto de mes rêves ou presque, que je n’ai pas quitté ensuite pendant une semaine.

Et quand je dis pas quitté, c’est pas quitté. Je l’ai porté aaaaall day looooong, même à l’intérieur, même pour travailler, c’est à dire tapoter sur mon clavier, qu’à la fin j’en avais des crampes à la saignée du bras.

L’idée de départ, c’était de faire la bête pour qu’elle m’aille parfaitement, qu’elle fasse comme une seconde peau, comme si c’était moi qui l’avais usé pendant de longues années, que même en extrapolant, on aurait pu croire que j’étais née avec et que la Harley vrombissante m’attendait aux portes de la maternité.

Et rien qu’à l’idée de recommencer ce manège dès l’automne (parce que je ne vais pas le mettre cet été, c’est comme ça, c’est décidé), j’en ai des nausées.

Heureusement on ne trouve pas que du cuir chez Olga. On peut même y tomber nez à nez avec de la cotonnade légère comme un air de Sinatra.

En blanc.

Forcément.

Et simple.

Vraiment simple.

Portée avec un jean sqin H&M pris une taille au dessus (pour anticiper la tendance à venir du slouchy skinny) (et surtout parce que je n’aime pas quand le papier colle aux bonbons) (expression éminemment classieuse que je n’ai plus entendu depuis des années et dont je vous offre le souvenir), j’ai volontairement zappé tout accessoire.

On dira que le discret empiècement de dentelle de la blouse et les strass des sandales suffiront. On dira.

dscn0984

dscn0986

dscn0990

La seconde est encore plus casual, avec ses manches courtes ultra larges. Un peu trop peut-être. D’où la veste.

dscn1018

dscn1011

dscn1024

dscn1026

dscn1043

dscn1042

  • Blouses blanches : Olga
  • Jean : Sqin H&M
  • Veste : Bel Air
  • Foulard : Naf-Naf
  • Badges : Antik Batik
  • Chaussures : Oasis chez Asos

Et vous le blues, la blouse, le noir, le blanc… ça vous parle ?

Bon je ne demande pas à Sarah ce qu’elle en pense, elle nous avait déjà précédemment avoué son faible pour les chemises blanches ici. Enfin si, je lui demande quand même.

22
Fév
09

J’ai un an…

img030

Il fallait bien que ça arrive…

Ce blog se prend aujourd’hui une année dans les gencives.

Je ne ferai ni bilan, ni long discours… je suis juste toute étonnée d’être encore là.

Et toute étonnée que VOUS soyez toujours là.

MERCI !!!

Et pour fêter ça tout en discrétion, de l’imprimé, de la veste et de la chaussette.

220209_f

220209_i

220209_j

220209_k

  • Veste : Bel Air
  • Robe : Shyde
  • Chaussettes hautes : Max Mara
  • Chaussures : Asos

Et sinon, vous serez encore là pour mes 2 ans ?

PS : Sarah, t’as vu ?
OK, c’est court et pas terrible, je ne suis pas la procédure, je ne mets pas les règles, je ne tague personne en retour, mais… j’ai quand même fini par gribouiller trois mots…

26
Août
08

Folk low

La tendance folk vous a fait chanter tout l’été ?

Et bien cet hiver, passez au folklore.

Un peu d’ore en plus, et vous voilà parée…

Le seul impératif (en dépit des recommandations) : se la jouer low profile sur une tendance qui, outre le fait qu’elle s’étire un peu en longueur, s’accommode au final assez mal de la surcharge.

Alors, pourquoi ne pas tenter le doublé en la mixant avec une des impressions difficilement évitable de la saison, l’imprimé cashmerisant, remarqué en fanfare chez Gucci et Dolce & Gabbana, et qui, pour ne pas gâcher, en ont en plus rajouté des caisses dans l’esprit folklo(re).

Pour illustrer tout ça, je n’ai rien trouvé de mieux que cette robe en soie Bel Air, shoppé cet été sur internet.

J’avoue qu’en la déballant, je n’ai pas eu le coup de foudre absolu (c’est toujours un souci pour moi, finalement, de déballer ce que j’ai commandé).

Portée telle quelle, c’est vrai qu’elle m’a semblé, dans un premier temps, un tantinet fadasse…

Peut-être qu’en la ceinturant ?

Un gilet en jean, alors ?

OK ! Comme en plus je n’ai peur de rien, je rajoute une paire de chaussettes hautes (FBI* ?) …

Et on n’hésite pas à se terminer en beauté par un autre des indispensables de la rentrée, le col en (fausse) fourrure.

  • Robe : Bel Air
  • Gilet en jean : Wrangler
  • Ceinture : Ted Baker
  • Col en (fausse) fourrure : vintage
  • Chaussures : Asos

* FBI : Fausse Bonne Idée

19
Août
08

Have a cigarette ?

Tout d’abord, je voulais, suite à mon dernier billet, faire un léger Mea Culpa.

Dans mon empressement, j’ai omis de reprendre l’intégralité des règles du tag, qui auraient dues être retranscrites. Ceci n’a que finalement peu d’importance, surtout si on prend en compte le fait que vous avez pu lire ces règles sur la quasi totalité des fashion blogs, ce tag s’étant insidieusement propagé à l’ensemble de la blogosphère modesque.

En revanche, en oubliant de retranscrire la marche à suivre, j’ai également zappé le plus important, à savoir que les auteurs des trois premiers commentaires doivent se voir récompensés par un cadeau « home made », envoyé dans les 365 jours suivant la parution du tag.

Je ne dérogerai donc pas à la règle, et, en dépit de mes deux mains gauches accessoirisées d’une jolie paire de moufles, je m’exécuterai joyeusement. Je ne garantis malheureusement pas l’intérêt de la chose ainsi créée et si certaines se retrouvent avec un paquet de Kinder Maxi à l’emballage colorié par mes soins, aucune réclamation ne sera acceptée…

Donc, Ithaa, Julia et Candy, j’attends vos adresses postales pour pouvoir vous gâter, petites veinardes que vous êtes.

Ces précisions faites, je vous propose de rentrer avec moi dans le vif du sujet de ce billet : la rentrée. Et plus précisément, les tendances de cette rentrée.

Ainsi, aujourd’hui et dans les posts à venir, je vous emmène faire un petit périple à travers ce que nous aurons toutes envie de porter cet automne : du noir, du gris (et oui, encore), du tartan, du long, du large, du laqué, de la dentelle, de l’imprimé, du clouté, de l’épaulé, du ceinturé, de la moumoute, du pantalon

Beaucoup de pantalons. Cette saison en effet, la robe qui n’a pas quitté nos penderies depuis plusieurs saisons se place légèrement en retrait, au profit du pantalon, omniprésent dans les silhouettes de la rentrée.

Et là, vous avez le choix. Du long, du large, du court, de l’ajusté, il y en a vraiment pour tous les goûts et toutes les silhouettes.

On commence donc dès maintenant par un des incontournables de la saison, j’ai nommé le pantalon cigarette. Celui là même qui, depuis les années 50 et les silhouettes impeccables d’Audrey Hepburn, a laissé dans notre inconscient des traces indélébiles. Il ne cesse depuis de faire des allers retours au cœur même de notre libido fashion, et cet automne il marque un petit temps de pause, le temps de faire un détour par nos penderies.

Porté très simplement avec une blouse aérienne et des sandales cloutées en attendant les frimas, il sera parfait associé à un des autres incontournables de la saison, le gilet en moumoute.

  • Pantalon cigarette : Bel Air
  • Blouse en voile de coton : American Vintage
  • Sandales cloutées : Asos

On l’accessoirisera avec bonheur de larges touches de couleur fauve, histoire de le rendre un tantinet plus sauvage.

  • Ceinture : Ted Baker
  • Collier en ambre : vintage
  • Sandales : Asos

Enfin on hésitera pas à l’associer au fameux gilet moumouté vu chez Isabel Marant et D&G, entre autres.

En rouge, de préférence.

  • Gilet rouge : Fripes

Un dernier petit conseil concernant cette pièce aussi attrayante que casse gueule, n’investissez pas trop. Ce gilet poilu risque en effet de ne pas passer l’hiver et de finir vite fait recyclé en descente de lit au printemps prochain…

Alors prudence.

10
Juil
08

10 verres (c’)est varié

Allez, une fois n’est pas coutume, un petit tour rapide de ce que j’ai repéré d’intéressant aujourd’hui sur internet.

C’est pas parce qu’on a snobé les soldes dans les magasins, qu’on ne peut pas se rattraper dans le monde virtuel. D’autant que les articles eux, sont réels et les réductions, souvent, aussi.

Bon, là j’aurais mieux fait de tourner sept fois mon clavier autour de mon écran, parce que des réductions sur cette paire de compensées Asos, ben y en a pas (encore). Le prix n’est toutefois pas excessif et je trouve qu’elles font quand même bien leur affaire.

Alors, c’est sûr, le talon de 12, ça peut refroidir. Mais comme vous le savez toutes maintenant, les compensées, c’est super stable. Et puis, ces p’tits clous décoratifs semés sur les lanières entrecroisées, ça leur donne quand même un sacré peps. Elles existent en marron, clous dorés et en gris, clous argentés.

Les deux donnent envie.

  • Chaussures : Asos
  • Prix : 69,50 €

Pour les fans de la loose, tout est soldé depuis hier à – 50% sur le site d’American Vintage. Si comme moi, ça vous chagrine de mettre 50 euros dans un tee-shirt, là vous pourrez vous en offrir deux pour le même prix…

Mais il faut faire fissa parce que ça part à vitesse grand V.

Pour ma part, j’ai craqué sur une tunique et un tee-shirt (oui le 90ème, pour celles qui suivent). Et que du clair. Parce que j’espère pouvoir un peu bronzer, peut-être, d’ici la fin de cet été. Ou du prochain.

  • Tunique craie : 37,50 € au lieu de 75,00 €

  • Tee-shirt lilas : 20 € au lieu de 40 €

Sur vente-privee.com, c’est une vente Bel Air qui a attiré mon attention. Je ne suis pas d’habitude une grande fan de la marque, mais là j’avoue que la sélection est intéressante, il y a du choix et les prix sont riquiquis.

Petite sélection de ce qui m’a bien plu :

  • Blouse en voile de coton à manches bouffantes : 35€ eu lieu de 95€

  • Tunique fleurie sans manches à lien coulissant : 29€ au lieu de 75€

  • Tunique en soie imprimée et plissée sur le devant : 29€ eu lieu de 97€

  • Top en maille de lin et coton à larges rayures : 19€ au lieu de 83€

  • Chemisier manches courtes à motif fleuri : 25€ au lieu de 67€

Enfin, chez Chic Dressing se déroulent en ce moment deux ventes à visiter de toute urgence.

La première concerne les sacs de la marque marseillaise Zin. Du cuir d’agneau super doux, des couleurs sourdes, et nouveauté de cet été, des franges.

N’étant pas grande fan de ces dernières, mon choix s’est porté sur ce magnifique modèle qui, a – 40%, joue gentiment les tentateurs.

  • Sac Bowling beige irisé : 130 € au lieu de 208 €

Et puisque vous êtes sur place, n’oubliez pas de faire un petit tour par la vente de la marque Kill Deal.

Cette dernière est également d’origine marseillaise (comme American Vintage) et vous pourrez là aussi faire le plein de basiques en voile de coton pour l’été.

Des formes simples qui se mélangent parfaitement entre elles et un petit côté bohème qui caractérise robes légères, tuniques babas et liquettes pimpantes.

A découvrir. A – 50%.




juin 2017
L M M J V S D
« Juin    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Catégories

Articles les plus consultés