Posts Tagged ‘Chaussures

07
Juin
09

Et pour quelques shoes de plus…

DSCN1294

Ça, c’est fait…

Depuis le temps que je cherchais de quoi mettre mes pieds en cage, j’ai fini par trouver.

DSCN1285

Chez Zara.

DSCN1288

Pour moins de 60 €.

DSCN1289

Pour une fois, le talon n’est pas trop haut et sa forme rend la chaussure super stable, voire confortable…

DSCN1291

J’avoue d’ailleurs qu’au début ce genre de talon triangulaire ne me bottait guère, et puis, comme le reste, à force d’en voir…

DSCN1292

Je suis peu de chose finalement.

DSCN1293

Pour les photos de mes pieds en gros plan, faudra attendre un peu…

… le temps que je me réconcilie avec…

Sinon, un petit repérage sur Asos, pour sélectionner cette paire :

image1xxl

La forme me plaît.

La couleur me plaît.

Le prix me plaît (38,44 €).

Mais la hauteur de talon a fini par me dissuader (11,5 cm).

Dîtes, M. Asos, vous pourriez pas les faire un peu plus courts vos talons.

C’est vrai, quoi, y en a marre des échasses bousilleuses de pieds (et d’allure).

Oh et puis tant pis…

… les soldes de presse chez Louboutin sont le 11 juin prochain.

ADVIENNE QUE POURRA.

Et sur ce, je m’en vais voter.

Pour une fois qu’on me demande mon avis…

29
Avr
09

Du Ash fumant

asos_ash

Ce qu’il y a de bien avec la crise, c’est qu’on a des soldes en avril.

On en demandait peut-être pas tant…

Alors, pour les accros à la fumette, on trouve soldés sur Asos (de 50% à 70% de remise) quelques modèles de la dernière collection Ash.

De la basket Pierre Hardysante comme celles en ouverture de ce post (42 €), de l’escarpin au talon tordant (54 €),

asos_ash_2

de la sandale Gaspard Yurkievisante (48 €),

asos_ash_3

déclinée en escarpins funky à petits talons (48 €),

asos_ash_4

mais aussi du sneaker étoilé (50 €),

asos_ash_5

ou du croco vertigineux (66 €),

asos_ash_6

il y en a vraiment pour tous les goûts.

J’aime bien les sandales tricolores bleu, argent et noir, mais j’indécise.

Vous en pensez quoi ?

Ça m’aiderait à me décisionner d’avoir votre avis.

Et j’écris des nouveaux mots si je veux.

Et je m’excuse.

11
Avr
09

A(ma)sos

kg1

Avec l’arrivée de la nouvelle saison vient irrémédiablement l’envie de nouvelles chaussures. Ben oui, c’est comme ça, on est pas non plus des filles pour rien…

Maintenant que vous êtes au courant de mon pari (le pari d’April22, ça sonne presque aussi bien que le pari de Pascal, vous trouvez pas?), qui de mieux qu’Asos pour assouvir une envie de shoes à moindre frais ?

Là pourtant, je devrais m’arrêter 2 mn, réfléchir et me dire que non, ce n’est pas une bonne idée. Déjà l’an dernier, je me lamentais que tout ça n’était décidément pas une bonne stratégie. En effet, au lieu d’acheter de la cheaperie par wagon, pourquoi ne pas économiser un peu, éviter la chaussure de 4 sous toute la saison, et la finir en apothéose aux soldes de presse Louboutin, avec, enfin, de quoi marcher stylé…

Je disais quoi au paragraphe précédent ? Toujours aussi peu de mémoire moi tiens. L’âge sans doute.

Donc vus sur Asos :

oasis

Oasis : 36 € au lieu de 60 €

Celles-ci, je les aimais vraiment bien (couleur, talon, T-Bar, strass…). Sans doute pas assez toutefois parce que je les ai laissé filer. Elles sont désormais sold-out et j’attends le réassort, ça m’apprendra.

asos

asos2

Asos : 32,40 € au lieu de 53,40 €

J’ai également remarqué cette paire (et accessoirement son prix). Talon de 10 cm (donc pas – trop – vertigineux), patin et joli jeu de brides, je me dis qu’elle doivent être assez faciles à porter.

Elles existent aussi en Nude, mais non soldées.

asos_nude

Asos : 53,40 €

La paire suivante illustre assez bien ce que je recherchais au départ, à savoir le moyen de m’enfermer les pieds en cage, sur le modèle de ce que j’avais pu apercevoir ici par exemple :

biba

Source : Biba mars 2009

Mes préférés : Les Loubout… (je viens d’écrire quelque chose là ? aucun souvenir).

Donc chez Asos, ça donne ça :

asos_cage

asos_cage2

asos_cage3

Asos : 76,34 €

Bon, c’est vrai, elles me plaisent, surtout en gris. Mais… (forcément il y en a un). J’avoue que j’aurais bien aimé pouvoir les essayer avant. Vont-elles suffisamment faire la blague ? J’sais pas, j’balance. Pffffff, pas toujours facile la vie, hein ?

Enfin, il y a celles en ouverture de ce post :

kg2

kg3

Kurt Geiger : 117,60 € au lieu de 168,30 €

Ce sont à priori les plus belles. Mais plusieurs obstacles de taille dont la hauteur de talon (13 cm) et surtout le fait qu’elles ne sont plus disponibles dans ma taille pour le modèle multicolore. Les noires me parlent un peu moins.

Alors, votre avis ???

Je passe mon chemin et j’attends de pouvoir m’offrir les semelles rouges de mes rêves un peu plus tard ? (en même temps c’est con, ça foutrait par terre mon pari… à moins que ça ne soit déjà fait…).

Ou je continue sur ma lancée et (re)commence ma collec de cheaperies saisonnières par l’une de ces paires ?

Merci de votre aide sur ce palpitant dossier.

Très bon WE de Pâques à toutes (et n’abusez ni de l’oeuf, ni de la poule).

23
Déc
08

Noël en chaussettes

2312

Un dernier petit post à l’arrache pour vous souhaiter à toutes de rutilantes fêtes de fin d’année.

On fera la crise (de foie, de foi, de nerfs, de sous, de fous…) à partir de l’année prochaine.

Pour l’instant on se termine celle-ci du mieux qu’on peut et on oublie pas ses chaussettes (au dessus de la cheminée ou directement sur les mollets).

Je vous laisse (encore une fois) avec ces fameuses chaussures au talent si et pas tant. Certaines d’entre vous n’avaient pas vraiment accroché, et je leur présente d’ores et déjà toutes mes excuses, pour en remettre une couche aussi impunément.

Je pars quelques jours en vacances et serai de retour avant la fin de l’année. Et parmi le wagon de bonnes résolutions que je traîne en ce moment avec moi jusqu’aux premières lueurs de l’aube du 1er jour de cette nouvelle année (après il sera toujours temps de voir ce que j’en fais de mon wagon), il y a en bonne place celle consistant à reprendre un peu la main sur ce blog. De la rumba je sais pas, du relâchement, sûr…

Zut après tout c’est Noël, la neige a fondu et il ne fait plus si froid, profitons en !!!

2312b

2312cd

2312d

2312g

  • Bermuda : Sinequanone
  • Tee shirt gris : Petit Bateau
  • Top noir : Liverny
  • Gilet en maille noir : Liverny
  • Trench en daim gris : Oakwood
  • Chaussettes hautes : Max Mara
  • Chaussures : Farrutx

Et n’oubliez pas vos chaussettes pour le 24, au dessus de la cheminée.

Perso, j’avais pas la cheminée.

2312hi

02
Oct
08

Loewe etc

Loewe, pour celles qui ne connaîtraient pas, c’est un peu le Hermès espagnol.

Et qui dit marques de luxe, dit aussi qualité époustouflante, finitions impeccables et cuirs magnifiques.

Pourquoi je vous parle de tout ça aujourd’hui ?

Simplement parce que sur le site de ventes privées espacemax.com, vous pouvez vous offrir ces chaussures de grand luxe pour le prix d’une paire d’une enseigne de grande diffusion.

Jugez plutôt :

84 € au lieu de 420

102 € au lieu de 510

82 € au lieu de 410

94 € au lieu de 470

Perso, j’ai flashé sur les bottes.

Mais il y a aussi des sandales, des escarpins, des vêtements, des sacs, des foulards, des…

Sinon, en ce moment sur internet :

– une vente American Retro sur venteprivee.com : moi qui ne suis pas une grande fan de la marque, principalement à cause de leurs prix exorbitants en boutique, le pourcentage de réduction proposé rend certains modèles très attirants.

– une vente Tara Jarmon sur bazarchic.com : là non plus pas trop mon style, mais quelques jolis modèles pour les adeptes d’un look girly sage.

– une vente Circus & Co sur chicdressing.com : malheureusement la sélection est très restreinte. Profitez-en alors pour jeter un œil à la vente de sacs Great by Sandie.

– enfin sur we-love.com, ne manquez pas la vente Heimstone : plus de 50 % de réduction sur certains modèles. Et tant que vous êtes sur place, profitez-en pour vous précipiter sur la vente de sacs Jack Henry : de pures merveilles.

J’ai plus de sous.

23
Août
08

Et de 10 !

Et voilà !

Chaque saison, c’est la même chose.

J’ai beau me raisonner, me dire que c’est idiot, que ça ne rime à rien.

Je recommence.

Au lieu de me contenter d’une ou deux jolies paires choisies parmi les surdoués du stiletto, au lieu d’investir dans de la belle pompe, au lieu d’élever un peu le débat, je me retrouve saison après saison à cumuler de la sandale cheap, achetée de surcroit le plus souvent en soldes ou sur internet à des prix pousse au crime, et dans le tas, jamais la moindre trace de belle ouvrage.

Mais n’allez pas croire que je me plains.

Bien au contraire.

Je les aime beaucoup, mes cheaperies.

Je déplore simplement, qu’invariablement, je n’arrive pas à passer du nombre à la qualité.

Et si je réfléchis à la dépense effectuée, je sais qu’outre la place que j’aurai pu gagner dans mon dressing, j’aurais pu arborer à la place une jolie paire de C. Louboutin, accompagnée d’une autre de chez J. Choo (au hasard).

Mais non.

J’ai toujours préféré entasser.

Et ça ne date pas d’hier.

Alors, en détail, voilà ce que ça donne. Les prix varient de 15 à 80 €.

Et je me plais à rêver d’une hypothétique paire de M. Blahnik, que je ne m’offrirais sans doute pas de sitôt.

Et je me trouve nulle.

Vivement l’hiver !

Balmain


H&M


Asos


Zara


Farrutx


H&M


Asos


H&M


Asos

Edit (24/08 – 18H25) : Pour celles qui auraient flashé sur ce modèle, elles sont, enfin, soldées sur le site d’Asos. Et c’est ici que ça se passe (41,61 € au lieu de 69,35).


Zara

Et vous, vous situez où, sur l’échelle de la shoe addiction ?

Vous êtes plutôt du genre PLUS, ou plutôt du genre MIEUX ?

Et si vous avez la chance de pouvoir cumuler les deux, soyez sympas, ne me le dîtes pas…

05
Juin
08

Colorama #1

Adepte de ce que j’apellerai la « non couleur » (gris, taupe, parme… dans toutes leurs déclinaisons), la profusion de couleurs vives qui nous était offerte dès ce début de printemps m’a dans un premier temps laissé quelque peu dubitative.

Et puis… j’ai fait comme tout un chacune. Je me suis laissée prendre au jeu… Et, contre toute attente, je ne le regrette pas.

Alors oui! Vivent les couleurs vives. La gaieté. Le soleil. L’arc en ciel…

Et s’il y a bien un domaine où tout ceci est plus facile à expérimenter, c’est celui des accessoires en général et des chaussures en particulier.

D’où cette petite sélection de sandales colorées, et, ce qui ne gache rien, pas chères du tout. Merci à nos amis du Nord et du Sud de l’Europe réunis!

Alors c’est parti pour du bleu, du jaune, du rouge… et même du noir… esprit de contradiction oblige!

Sandales bleues H&M

Chaussures plateau rouges Zara

Sandales rouges H&M

Sandales jaunes H&M

Sandales noires Zara

Alors, vous aussi ça vous tente la couleur sur pieds ?

A noter : j’ai un peu délaissé pour le moment compensées et autres wedges (voir ici).
Comment dire ? Un peu de finesse dans un monde de brutes? ou quelque chose dans ce goût là en tout cas.

19
Avr
08

Zara ça vient

Ça fait un petit moment que je voulais ces chaussures (celles du bas, talons bois).
Ça a commencé par cette photo dans le Vogue de ce début d’année. Puis je les ai vu chez Ithaa et Benetie, et oui décidément, j’en avais très envie.

D’un autre côté, il m’arrive souvent de penser à ce que je voudrais et tout aussi souvent d’oublier. Comme dans la chanson.

J’ai été une vraie fashionista, n’hésitant pas à dépenser un mois de salaire dans une virée shopping de quelques heures. C’était comme ça, il fallait que je « remplisse » ma libido fashion. Malheureusement, le soulagement qu’impliquait la dépense de sommes folles dans de la chiffonnade n’était que de courte durée. Le plaisir, pour être complet, devait être constamment renouvelé.

Puis j’ai grandi, chose que je me refusais à envisager. Peut-être même que j’ai vieilli, là aussi à l’insu de mon plein gré. J’ai évolué.
J’aime toujours autant la mode mais je ne suis plus addicted. Je ne me déguise plus (rien de péjoratif là dedans), ou bien très rarement. Le déguisement est un jeu et ce dernier est l’apanage des enfants. Mais voilà, le temps qui passe tue les enfants.

Du coup, le shopping, j’aime moins. J’ai toutes les boutiques les plus désirables en bas de chez moi, mais je préfère le calme d’internet, le plaisir de recevoir le colis chez moi après la commande. Cadeau fait à moi même.

Je digresse, forcément.
Je reviens donc à ces fameuses, vendues chez Gap, qu’il me fallait, oui, mais pas à n’importe quel prix. Du coup, j’ai laissé filer le temps.

Mercredi dernier, j’ai eu une opportunité. En sortant d’un rendez-vous professionnel, je me suis aperçue que j’étais tout près de cette partie de la rue de Rivoli où sont installés H&M, Zara, Gap et bien d’autres encore. J’avais du temps devant moi. Je pouvais donc musarder tranquille.

Pfffff… Comment j’avais fait pour oublier. Oublier qu’on était mercredi après midi. Et que le mercredi après midi, rue de Rivoli, on ne musarde pas. On crie, on hurle, on compare sa nouvelle coupe de cheveux (crête de poulet sur le dessus et queue de mulet sur l’arrière ou l’inverse), on se bouscule, on tient les vitrines dès fois qu’elles s’écroulent (c’est traître une vitrine, le mercredi après midi), on fait tomber la moitié du contenu d’un portant par terre, on rigole bien et on s’essuie les baskets avec (ça n’avait qu’à pas tomber).

Résultat, je pense que c’est bien la première fois que je sors de chez les suédois sans un sac blanc logoté rouge à mon poignet. Non, même pas une paire de chaussettes à mettre dans mes futures chaussures, rien, que dalle, nada, nothing. L’exploit, en somme.

Je sors du magasin avec la sensation d’avoir échappé de peu à la noyade, à l’asphyxie, à l’inhumation vivante. Phobie de la foule, du bruit. Je prends une goulée d’oxygène, je me dirige vers Gap, c’est sur ma route pour rentrer de toutes façons.

Là c’est beaucoup plus calme. J’avise le contenu des rayons et des portants. Pas de fluo et donc pas de kids assortis. Soulagement.
Je file à l’étage et j’aperçois enfin MON Graal. OK, on frise le blasphème, mais quand même elles sont là.

Très vite pourtant, je sus que c’était raté. Très peu de paires. A vue d’yeux (je ne regarde pas encore avec mon nez), je m’aperçois qu’il n’y a pas ma taille. Mais je peux me tromper. Je soulève toutes les paires, vérifie plusieurs fois, ça m’occupe un petit moment.

Je pensais qu’un vendeur arriverait à mon secours, attristé par mon manège. Mais non, il ne se passe rien.
Je reste plantée là, clone de Julien (Clerc, pas Doré). J’attends, je ne vois personne. C’est pas très beau finalement un Gap, un mercredi après-midi et même si c’est pas encore la nuit.

Personne à la caisse non plus. A un moment, je les ai vu passer. Un, puis un deuxième, l’air très affairé, les bras chargés de basiques tristes.
« Excusez-moi. S’il vous plaît. »
« Je reviens ».
« Je voulais juste savoir si toutes les tailles étaient exposées ».
« Ça dépend ».
« Pour les chaussures. »
« Ah les chaussures, elles sont toutes là, c’est tout ce qui reste ».

Je le savais, c’était forcé. Je sors. Je suis déçue.

Encore un peu plus loin et toujours sur mon chemin du retour, Zara.
Je sais pas trop pourquoi mais autant H&M me convient autant Zara c’est pas ma came. Je n’ai jamais rien acheté chez Zara. Mais là, je suis énervée. J’ai beaucoup donné de ma personne, et je suis bredouille.

Non, je ne chercherais pas un autre Gap pour les avoir, mes chaussures. Même sur le site, elles sont en passe d’être sold-out. C’est un signe, c’est comme ça, c’est trop tard.

Zara ou rien.
L’ambiance est plus calme que dans le nord de l’Europe, c’est paradoxal. Je file à toute vitesse, entre les rayons, les yeux fixés au ras du sol, où sont exposées les chaussures. Je veux des chaussures. Avec des hauts talons en bois. N’importe lesquelles. J’avise plusieurs modèles. J’essaie. Rien ne me satisfait. J’en ai marre. J’ai mal aux pieds, c’est pas l’idéal pour essayer des chaussures.

Puis je les vois. OK. C’est bon, c’est ça. La couleur, mouais bof.

« Vous l’avez dans d’autres coloris?  »
« Malheureusement non. »

Tant pis. Y a ma taille. C’est déjà bien. J’essaie, à même la chaussette. Elles sont jolies au pied. La couleur est gaie, après tout. Elles sont pourtant un peu bizarres. J’ai l’impression de plonger vers l’avant quand je marche. Elles ont l’air biseautées. Comme les cartes. Tant pis encore. Je m’en fous. Faut que je m’extirpe de là. Et pas sans rien tant qu’à faire.

Je paie. Je m’en vais. Je suis soulagée.

Version jean basique

  • Tee Shirt : American Vintage
  • Jean : Diesel
  • Trench en daim : Kookaï

Version freaks 50’s

  • Chemisier : H&M
  • Jupe en soie : Unité – La Redoute
  • Ceinture : vintage
  • Chaussettes : Timberland

Et comme sur les blogs, cette semaine était celle du tie and dye :

Version j’ai pas pu résister

  • Robe : Jean Colonna
  • Tee shirt : American Vintage
  • Sac : Antik Batik

09
Mar
08

Assurance non comprise

Comme vous commencez maintenant certainement à le savoir, je ne me sépare quasiment jamais d’aucun vêtement ou accessoire.

Résultats :

1/ Je vis dans un dressing géant (et ça c’est pas toujours facile…)
2/ A chaque nouvelle tendance annoncée, il me suffit d’aller faire un tour dans mes placards et armoires pour trouver de quoi satisfaire les envies du moment.

Aujourd’hui, je voulais donc vous parler chaussures.

Comme apparemment ce printemps, nous serons toutes haut perchées (jupe longue ou jean large obligent), je me suis souvenu de quelques paires, largement portées à une époque, puis fatalement un peu oubliées (vous allez vite comprendre pourquoi).

Sur ce coup là, j’ai un peu besoin de vous…

J’aurais aimé savoir, d’après vous, quelles paires je peux encore décemment porter et quelles paires je dois continuer à laisser tranquillement se reposer dans le chaussuring. Certaines flirtent dangereusement avec le ridicule, d’autres avec l’orthopédie, d’autres encore sont plus « casual » (si jamais ce terme peut s’appliquer à ce que vous allez découvrir ci-dessous).

Un second problème se posera de toutes façons à moi (mais celui-ci je tenterais de le résoudre toute seule) : aucune paire n’a été assortie d’une assurance accident sur la voie publique au moment de l’achat.

Casse-gueules ces chaussures étaient, casse-gueules elles seront encore demain…

N°1 : Luickiuy (Londres)

13.jpg
1b.jpg

N°2 : Sara Navarro

sara_navarro.jpg

sara_navarro_2.jpg

N°3 : ???

noname_2.jpg

N°4 : Fred Sathal

fred_sathal.jpg

fred_sathal_2.jpg

fred_sathal_3.jpg

N°5 : vintage

vintage.jpg

vintage_2.jpg

N°6 : Colisée de Sacha

colisee_de_sacha.jpg

colisee_de_sacha_2.jpg

Sur cette sélection, il y a quand même deux paires que je mets (presque) régulièrement. Saurez-vous retrouvez lesquelles ? (on dirait le jeu des 7 erreurs).




janvier 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories