Posts Tagged ‘Cheap Monday

29
Mai
09

Carotte bleue

DSCN1

Le sarouel ? Même pas en rêve !

Mais la carotte (pardon, LE carotte), je dis why not ?

Après avoir fait un premier essai cet automne, je me suis dit qu’après tout les légumes c’est bon pour la santé, certains rendent même aimables, et je ne voyais donc pas d’objection à réitérer l’expérience.

DSCN2

Surtout quand la variété en question est peu chère, largement répandue et d’origine suédoise (enfin pas forcément ceux auxquels on pense).

DSCN3

Accompagné de motifs psychédéliques et réchauffé d’un hoodie gris (la carotte est frileuse), voici un bon compromis pour s’initier aux joies du jardinage urbain.

DSCN4

DSCN5

DSCN6

DSCN7

DSCN8

  • Pantalon carotte en denim : Cheap Monday
  • Top : Matthew Williamson pour H&M
  • Hoodie : American Apparel
  • Sandales : Zara

Pour faire un petit flash back sur mes années 80 à moi, je me suis souvenu du genre de pantalon que je portais à l’époque : le pantalon Cow Boy, pour ne pas le nommer. Je ne saurais dire d’où venait l’appellation (pour sûr on a jamais vu un cow boy attifé de la sorte), mais la chose portait en elle les germes du carotte actuel (génétiquement modifié depuis).

C’était un genre de jean (5 poches), très ajusté à la taille (haute), qui s’évasait progressivement sur les cuisses (pinces sur le devant), atteignait son maximum au niveau des genoux, et finissait en enserrant la cheville (le mollet, lui, étant plus qu’à son aise). On roulottait le bas (le verbe rebouler n’avait pas encore été inventé), et on portait ça, fiérote, avec des derbys de couleur vive…

Et je m’interroge.

Ne retrouvant nulle part mention de ce type de pantalon, je finis par croire que je l’ai rêvé (pourtant je me souviens très bien, le mien était rose pale).

Est-que ça dit quelque chose à certaines d’entre vous ? Suis-je la seule à avoir gardé le souvenir de cette fringue traumatisante ? Pire, n’aurions nous été qu’une poignée à l’époque à le porter et à l’appeler ainsi ?

Et pour en revenir à notre époque, finalement, vous êtes plutôt sarouel, plutôt carotte, plutôt je m’en bats les flancs ?

10
Avr
08

En jaune et noir

Je me suis aperçue que certaines d’entre vous présentaient des tenues sur leurs blogs qu’elles n’oseraient pas, selon leurs dires, porter dans la vie réelle.

Un blog, c’est bien connu, ce n’est pas la réalité. On y fait ce qu’on veut, c’est notre espace à nous de liberté, on y fait des expériences, on y tente de nouvelles choses, on tâtonne parfois…

Aujourd’hui, après avoir vu sur certains blogs la polémique concernant le port des chaussettes dans des chaussures ouvertes, j’ai voulu tester la chose dans la vie réelle.

Personnellement, je n’avais pas une opinion très tranchée sur le sujet. Sur certaines photos, je trouvais ça très joli, sur d’autres un peu moins, alors j’ai voulu tester in situ. Dans la rue donc, plus précisément. Et pour corser un peu le tout, j’ai choisi des chaussettes… jaunes. Vraiment jaunes.

Première difficulté en sortant de chez moi, mon reflet dans le gigantesque miroir du hall de l’immeuble. Là très sincèrement, j’ai traversé un long moment de solitude à l’issue duquel un réflexe très pavlovien m’a fait tourner les talons en direction de l’ascenseur.

D’un autre côté, je m’étais investie toute seule d’une mission de la plus haute importance, et il n’était pas question de renoncer. Pfffffff, ce ne sera donc pas un tout petit reflet ridicule dans un miroir, si ça se trouve c’est même pas moi en face, qui me fera rebrousser chemin.

Deuxième obstacle, je croise la gardienne de l’immeuble devant la porte cochère.

Moi : « Bonjour, Madame C…, fait pas chaud aujourd’hui hein? »

Elle, le regard vissé sur mes pieds et la moitié de la lèvre inférieure avalée pour ne pas pouffer : « Ahhhaaa fousafé remarqué ooohhhh o o o ssi hi hi hi? »

Non, elle n’est pas portugaise, elle était juste en train de mastiquer sa langue pour éviter de s’étouffer de rire. En même temps, comme elle est très moqueuse de caractère, je ne me suis pas offusquée.

Mais bon, c’était pas gagné quand même. A peine un orteil (très jaune l’orteil) posé sur le trottoir, je remarque le regard de la première personne que je croise. Une jeune femme avec une poussette qui n’a plus pu détourner les yeux de mes chaussettes. Eblouie qu’elle était. Je me suis alors surprise à compatir avec elle …

La deuxième personne, après m’avoir détaillée de haut en bas, a fini elle aussi par échouer son regard sur mes pieds avec insistance.

Qu’est ce que je fais? J’appuie sur la touche rewind et je rembobine?

Non, je ne céderais pas. Je me suis dit alors que le mieux était d’arborer un sourire discret et béat. Si au moins on me trouvait ridicule, on pouvait aussi se dire qu’après tout j’étais sûrement gentille et peut-être pas responsable.

J’ai donc fini par me détendre, mon sourire aux lèvres, en connivence totale avec ceux qui auraient bien voulu se moquer.

Au final, pas de railleries à proprement parler. Beaucoup de regards insistants, principalement de femmes. Les hommes, si jamais ils vous regardent, ne focalisent pas vraiment sur vos pieds. Enfin, pas ceux que j’ai croisé aujourd’hui. A l’exception d’un monsieur d’un certain âge qui s’est arrêté pour « mieux les voir », pas de fétichistes dans le quartier.

Au bout d’un moment, j’ai fini par complètement occulter le fait que je portais deux canaris morts au bout des chevilles et j’ai vaqué tranquillement à mes occupations.

Verdict : je n’aurais peut-être pas porté cette combinaison chaussettes jaunes, chaussures noires pour un rendez-vous avec des clients. Même si, comme vous le savez, le ridicule et moi, on est potes de chambrée.

En réalité, c’est bien plus la couleur des chaussettes tranchant sur le reste de la tenue entièrement noire qui a choqué. Les chaussettes auraient été de la couleur de celles d’Eddy Mitchell, personne n’aurait baissé le regard…

Et vous, vous êtes prêtes pour les chaussettes (de couleur vive) dans les sandales?

En plus il y a un effet secondaire vachement agréable : c’est très confortable !

  • Manteau : Et Vous
  • Pull : Chattawak
  • Tee Shirt : Petit Bateau
  • Slim : Cheap Monday
  • Chaussettes : Burlington
  • Chaussures : Rockport
28
Mar
08

Slim Black Boogie

De la chemise western au look rock, vous avouerez qu’il n’y a parfois qu’un talon de santiag de différence.

Alors en cette fin de semaine, j’avais envie de rendre un petit hommage à un élément clé de mon dressing, de mon shoesing plus précisément.

Je vais peut-être en faire hurler certaines d’entre-vous, mais tant pis, il fallait que je vous les montre…

Environ 15 ans d’âge, elles n’ont jamais vu la main du cordonnier ni la boîte de cirage, mais c’est comme ça que je les aime. Après tout, je ne fais pas partie de la famille Ewing, donc elles n’ont pas besoin de briller.

Eh oui, je l’avoue, il m’arrive de porter des santiags… et le pire c’est que j’aime ça. Bon on est d’accord, je passe pas ma vie dedans non plus, mais bon, elles existent et de temps en temps, ben j’aime bien les ressortir.

La preuve en images.

volcom.jpgvolcom_2.jpg

volcom_3.jpg
manteau.jpg
manteau_2.jpg
manteau_3.jpg
  • Blouse : H&M
  • Gilet : H&M
  • Slim : Volcom
  • Foulard : vintage
  • Manteau : Sinequanone
  • Santiags : El Paso Booty
vero_leroy.jpg
vero_leroy_2.jpg
vero_leroy_3.jpg
  • Veste : Les Chemins Blancs
  • Tee-Shirt : Von Dutch
  • Chemise : Véronique Leroy
  • Slim : Cheap Monday
  • Santiags : El Paso Booty
santiag.jpg
Alors les santiags pour vous, c’est stop ou encore ???



août 2017
L M M J V S D
« Juin    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

Articles les plus consultés