Posts Tagged ‘Jean déchiré

03
Mai
09

White blouses

dscn0963

Parce que le blues, c’est mieux en noir. Ou en bleu.

Parce que la blouse, c’est mieux en blanc. Ou en blanc.

Et la blouse blanche on a beau en avoir chacune un wagon dans nos placards, on est jamais contre un petit supplément. Voire deux.

Alors pour fêter les premiers rayons du soleil et éviter de se désargenter, direction chez Olga, la friperie de la rue de Turenne dans le Marais.

Vous savez, là ou j’ai trouvé le perfecto de mes rêves ou presque, que je n’ai pas quitté ensuite pendant une semaine.

Et quand je dis pas quitté, c’est pas quitté. Je l’ai porté aaaaall day looooong, même à l’intérieur, même pour travailler, c’est à dire tapoter sur mon clavier, qu’à la fin j’en avais des crampes à la saignée du bras.

L’idée de départ, c’était de faire la bête pour qu’elle m’aille parfaitement, qu’elle fasse comme une seconde peau, comme si c’était moi qui l’avais usé pendant de longues années, que même en extrapolant, on aurait pu croire que j’étais née avec et que la Harley vrombissante m’attendait aux portes de la maternité.

Et rien qu’à l’idée de recommencer ce manège dès l’automne (parce que je ne vais pas le mettre cet été, c’est comme ça, c’est décidé), j’en ai des nausées.

Heureusement on ne trouve pas que du cuir chez Olga. On peut même y tomber nez à nez avec de la cotonnade légère comme un air de Sinatra.

En blanc.

Forcément.

Et simple.

Vraiment simple.

Portée avec un jean sqin H&M pris une taille au dessus (pour anticiper la tendance à venir du slouchy skinny) (et surtout parce que je n’aime pas quand le papier colle aux bonbons) (expression éminemment classieuse que je n’ai plus entendu depuis des années et dont je vous offre le souvenir), j’ai volontairement zappé tout accessoire.

On dira que le discret empiècement de dentelle de la blouse et les strass des sandales suffiront. On dira.

dscn0984

dscn0986

dscn0990

La seconde est encore plus casual, avec ses manches courtes ultra larges. Un peu trop peut-être. D’où la veste.

dscn1018

dscn1011

dscn1024

dscn1026

dscn1043

dscn1042

  • Blouses blanches : Olga
  • Jean : Sqin H&M
  • Veste : Bel Air
  • Foulard : Naf-Naf
  • Badges : Antik Batik
  • Chaussures : Oasis chez Asos

Et vous le blues, la blouse, le noir, le blanc… ça vous parle ?

Bon je ne demande pas à Sarah ce qu’elle en pense, elle nous avait déjà précédemment avoué son faible pour les chemises blanches ici. Enfin si, je lui demande quand même.

Publicités
15
Mar
09

Citron vert

1503l

Vous avez remarqué ?

Ces petites particules dans l’air en ce moment …

Un souffle aérien, une effluve légère, un reflet doré.

Pas de doute.

C’est le retour du printemps.

Et on ne va pas bouder notre plaisir.

Pour fêter ça quelques unes de mes obsessions de saison : du denim fatigué, du gris chiné douillet et de la couleur vitaminée.

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

  • Jean : Levi’s 501 vintage
  • Chemise : Xuly Bet
  • Tee shirt : American Vintage
  • Bottines lacées : Mosquitos

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

Boyfriend jean

  • Boléro et veste en daim : Vintage
  • Tee shirt : Agnès b
  • Gilet : American Vintage

Et pour vous le printemps, il s’annonce comment ?

Je vous laisse réfléchir avec un grand monsieur qui va beaucoup me manquer…

20
Juil
08

Sacs à main lisses

Je suis de bonne bonne, bonne humeur ce matin …

J’ai passé hier une excellente après midi. Il y a des jours comme ça où tout s’enchaîne de manière délicieuse.

Après avoir rencontré par hasard dans la rue un ami que je n’avais pas vu depuis au moins cinq ans, j’ai fait la connaissance du sémillant Kamel, chroniqueur de Style and the City, qui a pris en photo mes fameuses sandales Zara fluos, qui sont d’ailleurs beaucoup moins onstentatoires dans la vraie vie…

Puis, alors que j’étais à une terrasse de café en train de siroter un P… en compagnie de mon fameux ami invisible depuis ces cinq dernières années, un de mes créateurs préférés depuis maintenant un petit bout de temps est passé devant nous.

Quelle ne fut pas ma surprise quand il s’est arrêté pour saluer mon ami devenu pour le coup super visible. Ce dernier me présente alors Lamine Kouyate, plus connu sous le nom de Xuly Bët, et un de mes favoris parmi les favoris.

Le monde est parfois super petit et il vous semble en même temps infini. Infini de coolness…

Sinon, j’avais prévu un tout autre sujet pour le post d’aujourd’hui et contre toute attente, je m’y tiendrais.

Comme vous avez pu le remarquer, ici on cause pas beaucoup de sacs. Sacs à main. Sacs à malices. Sacs à main lisses.

Oh, non pas qu’il me manque le chromosome relatif au sujet. Non, je n’ai rien d’originale en la matière, et comme toute femme normalement intéressée par le sujet, j’aime le sac, les sacs.

Et c’est là d’où, éventuellement, vient le problème. Comme là aussi, j’aime bien collectionner, entasser, multiplier (rayer la mention inutile) tout ce qui possède anse, et bien à part une exception (super ancienne l’exception), je ne possède pas de It Bags. Non…

Je ne vais pas non plus me perdre en explications foireuses qui n’auront qu’un intérêt tout relatif. Plusieurs pistes. Dans le désordre.

Blocages empêchant le transfert d’un demi smic ou d’un smic entier vers un seul article, aussi beau et surtout indispensable soit-il.

– Multiples occasions ratées (soldes de presse, eBay, opportunités foirées, …)

Collectionnite aiguë plus facile à assouvir du côté cheap de la force…

Bref, que des bonnes excuses.

A la place, j’entasse donc les sacs à Madame tout le monde, les sacs à moi même. Pas de IT-ittude dans la démarche, que de l’instinct. Qui parfois se trompe aussi…

Trois exemples au hasard pris dans les achats de l’année. Ni Jérôme, ni Vanessa, ni Anna ou Marc, encore moins Yves ou Cristóbal.

Rien à plus de 60 euros.

Noir

  • Sac : « Geri » de Nat & Nin

Marron

  • Sac : Chattawak

Fauve

  • Sac : La Bagagerie
  • Jean : « 501 » Levi’s
  • Tunique : Zadig & Voltaire
  • Sandales : Zara

05
Juil
08

Ça déchire

Ça fait un petit moment que je voulais vous présenter ma tenue de travail.

Oui, parce que j’en ai une. Presque un uniforme.

Et vous parler aussi de mon amour pour les vêtements déchirés. Mon côté Punk’s Not Dead.

Comme certaines d’entre vous le savent, je travaille la plupart du temps depuis chez moi. Cette situation comporte de nombreux avantages et de multiples inconvénients.

Et comme le plus souvent mon unique interlocuteur est l’écran de mon ordinateur, point n’est besoin de forcer les choses. Il est plutôt arrangeant, comme compagnon de taf. Le résultat, je ne sais pas si je dois le classer dans la catégorie avantages ou désagréments. Mais il est là…

Quand je bosse, je suis donc souvent habillée comme si… je sortais de mon lit / revenais de la plage / faisais des travaux de terrassement (rayer la mention inutile).

Bon, je vous rassure, heureusement que j’ai des RDV à l’extérieur assez souvent, sinon je ne quitterais plus un vieux 501 explosé et trop grand, et les jours de grande chaleur, un short customisé par mes soins au siècle dernier…

  • Jean : Levi’s 501
  • Tee shirt : American Vintage
  • Cardigan et foulard : H&M
  • Chaussures : Farrutx

  • Short : Levi’s 501
  • Top : Votre Nom
  • Gilet long en laine : Kookaï
  • Chemise longue à carreaux : Xuly Bet
  • Chaussures : Mosquitos

Tenue de travail ET tenue d’intérieur. Je visualise en effet assez mal l’ensemble short + surchemise à carreaux chez un client, ni même chez l’épicier, d’ailleurs.

Mais pourquoi au fait ? Ah oui ça y est. Je me souviens. La date de péremption. Depuis longtemps expirée.




novembre 2018
L M M J V S D
« Juin    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Catégories

Articles les plus consultés

Publicités