Posts Tagged ‘Jonak

03
Juil
08

Solo Polo

Vous vous souvenez comment vous avez atterri sur la fashion blogo ?

Moi je m’en souviens d’autant mieux que c’était il n’y a pas si longtemps. Au gré d’un lien sur un site de vente en ligne, je me suis retrouvée sur le site de Punky-b. J’ai lu la moitié du blog d’un coup. Plus tard j’ai été amenée à découvrir le blog de Garance, celui de Géraldine (de Café Mode), et ainsi de suite…

Le mal était fait.

Quelques mois plus tard, j’ai voulu moi aussi entrer dans la place. Il n’y avait pas de raisons pour que je ne saute pas le pas. Sauf que.

Sauf que, je ne maitrisais pas encore tout à fait les codes de cette tribu à part entière. Je les ai petit à petit assimilés, les uns après les autres, et j’ai appris, souvent à mes dépens. Qu’importe. Le négatif ne l’a jamais emporté sur le plaisir de lire, jour après jour, les chroniques modesques des unes, les délires fashionistiques des autres, les conseils experts de toutes. Bref, un grand vent de fraicheur est venu aérer mon écran et je n’ai eu de cesse depuis, d’alimenter à mon tour ma vision personnelle de cet univers.

Et ce qui m’intéresse dans ce shoot quotidien de style que je m’inocule, c’est bien l’inspiration, les trouvailles et les expérimentations que chacune transmet, offre, tente…

Alors c’est vrai je m’en fous un peu de voir des vêtements à peine sortis des rotatives de la mode, ou d’acquérir le dernier it-something que tout le monde s’arrache. Non, ce que je recherche avant tout c’est l’inspiration. Et cette dernière, je vais la trouver autant dans certaines vintageries que dans les associations parfois osées de cerveaux imaginatifs.

Des mélanges, du neuf, du vintage, de l’indémodable. Si comme la majorité d’entre vous, je dépense beaucoup en fringues et ce, depuis bien longtemps, ouvrir ce blog n’a pas fait exploser mon budget en la matière.

Non. Plutôt que d’écumer les magasins pour présenter du toujours plus, toujours mieux et noyer le lecteur sous un déluge de nouveautés, je préfère fouiner dans mon dressing et dénicher des vieilleries, qui portées ou accessoirisées différemment qu’à l’époque de leur achat, renaitront autrement.

Celles qui me connaissent désormais un peu savent que je garde quasiment tout, que je n’ai pas de compte eBay ou de sites bis me permettant d’évacuer le surplus de mes armoires. J’aime les vêtements, j’ai appris à connaître mes véritables envies, et j’évite de multiplier les achats coups de cœur qui ne quitteront plus par la suite les tréfonds de mes placards une fois achetés, faute d’avoir été suffisamment « aimés » dès le départ.

Alors, une fois encore, un petit détour par mes armoires plutôt que par la case soldes, pour en ressortir trois robes polos qui peuvent encore tout à fait faire illusion.

La mode, c’est un peu de la magie, non ?

Rayée

  • Robe : Jean Colonna
  • Ceinture : Richard Gampel
  • Chaussures : Jonak

Noire

  • Robe : Jean Colonna
  • Foulard : vintage
  • Chaussures : H&M

Navy

  • Robe : Isabel Marant
  • Chaussures : Jonak

Publicités
17
Juin
08

Lurex au poi(d)s

Vous l’aurez peut-être deviné, mais la bling bling attitude, c’est pas vraiment mon truc. Je laisse à d’autres le soin de perpétuer l’espèce, d’autant qu’ils s’en occupent plutôt bien.

Oui mais voilà. J’ai beau généralement rester éloignée de tout ce qui brille, je me retrouve quand même invariablement chaque saison l’heureuse propriétaire d’une jolie chose (jolie, parfois seulement) aux reflets étincelants.

De l’argenté, du doré, je n’ai pas vraiment de préférence, puisqu’à la base, c’est pas ma came.

Pour cette saison, l’heureux élu qui s’est retrouvé par l’opération de je ne sais quel esprit moqueur dans mon placard, est un petit pull manches courtes chauvesourisantes et décolleté en V. Et doré. Très doré.

Alors pour éviter l’effet Dalida (que je respecte par ailleurs beaucoup), je me suis dit que quelques pois pourraient dédramatiser tant de clinquant. Et pas discrets, les pois. Tant qu’à faire.

Et associé avec un PBJ (Petit Blouson en Jean), je lui ai trouvé un air presque casual, à mon pull qui brille.

  • Pull en lurex : Chattawak
  • Jupe : vintage
  • Blouson en jean : Levi’s
  • Foulard : H&M
  • Chaussures : Jonak

Enfin, je ne pouvais pas terminer ce post sans vous toucher un petit mot de la jupe.

Elle ne m’a couté que 6 euros, et je ferai prochainement un billet sur l’endroit où je l’ai trouvé. Pas vraiment le temple de la chic-itude, mais à ce prix là, on y va pas non plus pour se faire offrir le thé dans un petit salon d’essayage privé.

Je vous l’avais dit, le bling bling, c’est pas mon truc.

29
Avr
08

Du fond de mon armoire

Aujourd’hui, je continue sur ma lancée dans le passé. Et j’ai choisi de vous présenter des vêtements d’il y a longtemps. Très longtemps pour certains. Je leur ai trouvé un air actuel. J’aurais voulu votre avis sur ces antiquités. Si je peux les classer à la lettre V comme Vintage. Ou v comme vieilleries devenues importables.

Et à propos de vieilleries, je vous avoue que ça me fait parfois de la peine de visiter vos blogs de vidange de dressing ou autres ventes eBay. Je comprends parfaitement que par moment il faille renflouer les caisses. Mais vous les renflouez pour quoi? Sincèrement? Pour vous acheter d’autres fringues, plus nouvelles, plus tendances, plus fun, plus cool, plus incontournables, plus vues sur les autres blogs, bref, plus de l’année ?

C’est dommage. Vous balancez des jolies choses pour la plupart, et forcément vous le regretterez. Plus tard. Quand tout ça sera de nouveau indispensable, et de plus, introuvable.

Et puis ce faisant, vous vous délestez aussi d’un peu de vous mêmes. C’est doublement dommage. Même si ça permet à d’autres de poursuivre l’histoire. Autrement. En rachetant vos effets. Et le cycle est finalement plus long que prévu. Et ça, c’est vrai, c’est le côté positif.

Je ne reprendrai pas le débat initié récemment chez Domino. Trop de paramètres à prendre en compte. Impossibilité de généraliser. Nous n’avons pas toutes le même pouvoir d’achat (expression galvaudée si l’en est) et les mêmes problèmes à régler avec nous mêmes. Parce que la surconsommation de fringues, vous ne le savez que trop, est révélatrice d’autres problèmes. Internes. A chacun de les régler ou de tenter de le faire comme il l’entend. Consciemment ou pas.

Et si l’envie vous prend de refaire entièrement votre garde robe tous les trimestres, en ces temps de décroissance tendance, qu’est que ça change ? Ce ne sont pas les fashionistas qui foutent la planète en l’air. Ça se saurait. Commençons plutôt par laisser nos voitures au garage (les vendre?), par trier nos déchets, par ne pas saloper notre environnement bêtement, par économiser l’eau, l’énergie, le papier. Par consommer moins? Certes. Moins de fringues. Oui, si vous voulez. Mais permettez moi de penser que c’est un peu accessoire. Surtout, quand en parallèle, l’industrie textile doit s’occuper de vêtir six milliards d’individus…

Et pourtant, je ne plaide pas ici pour ma paroisse.

Concernant les vêtements, je me range en effet plutôt du côté des fourmis de la fringue. Je garde, j’entasse, je mets de côté. J’attends la prochaine vague qui me replacera tout ça en équilibre.

Et puis un vêtement représente toujours une histoire, un moment, un souvenir. Autant le préserver. En prendre soin.

Et je suis radin aussi. Un vêtement qui m’a coûté mon poids en combustible fossile, je ne le bazarde pas au bout d’un an. Ni de deux.

Alors bonne ou mauvaise idée, de tout garder?

Et vous, vous êtes plutôt du genre à renouveler la totalité de votre dressing tous les six mois ? Ou vous êtes comme moi une adepte de la théorie de l’empilement?

  • Robe : Capucine Puerari
  • Blouson en cuir : Redskins
  • Foulards : H&M et Freepstar
  • Bracelets : Anoushka
  • Chaussures : Zara

  • Robe : Jérôme L’Huillier
  • Veste militaire : fripes
  • Foulards : H&M et Freepstar
  • Chaussures : Jonak

  • Robe : Comme des Garçons
  • Blouson en jean : Levi’s
  • Foulard : H&M
  • Ceinture : Vanessa Bruno
  • Chaussures : H&M
13
Avr
08

Fade to white

Il y a quelques temps de ça, j’avais passé une commande sur la vente Isabel Marant chez vente-privee.com.

Et il y a quelques temps de ça aussi (mais après, dans le temps), j’ai reçu le colis correspondant à ma commande.

J’ouvre une petite parenthèse pour connaître votre comportement quand vous recevez un colis de fringues achetés sur internet :
– vous vous ruez dessus en déchirant le carton quitte à vous péter la manucure et les ongles qu’il y a en dessous, tellement vous êtes impatiente?
– ou comme moi, vous faîtes durer le plaisir et vous n’ouvrez votre paquet que plus tard, parfois bien plus tard, pour reculer le moment de la surprise. Une fois ouvert, ce fameux colis a perdu tout son mystère et donc, un peu, son intérêt.

Je ferme la parenthèse.

C’est en finissant par ouvrir ledit paquet que j’ai été effleuré par une première petite contrariété. C’était blanc, vachement blanc. Mais c’était idiot de le relever dans la mesure où c’était très exactement ce que j’avais commandé, donc…
Mais quand même. C’était blanc. Très blanc.

C’est en sortant le pantalon dudit colis que je sus qu’un doute ne tarderait pas à m’envahir. C’était sûr. On pouvait en mettre plusieurs comme moi à l’intérieur. Mais c’était aussi la taille que j’avais commandé (normalement c’est la mienne), donc…
Mais quand même. C’était grand. Très grand.

Enfin, c’est en déballant le petit top soyeux que je crus percevoir un instant l’ombre d’une hésitation dans mon geste. C’était charmant mais brillant. Conforme à la photo du site en somme.
Mais quand même, c’était brillant. Très brillant.

En commençant l’essayage, une triste pensée m’assaillit. C’est pas encore après demain que je pourrais l’étrenner à l’extérieur cette tenue. En plus des infimes petits défauts relevés, il allait falloir attendre la Saint Augustin* pour parader avec.

Là je préfère illico m’auto freiner dans mon élan, la blogo (moi inclus) étant en train de virer en succursale de Météo France.

Bref, le temps qu’il fait on s’en fout.

Donc, j’avais vu juste, c’était blanc, grand, brillant. Mais c’est pas ça qui allait me décourager. Allez un peu de remue-méninges dans le cerveau, un peu de fouinage dans le dressing, et c’était tout de suite un peu moins blanc, toujours grand et brillant, mais portable.

Version tombée du carton

  • Caraco en soie : Isabel Marant
  • Pantalon : Isabel Marant
  • Chaussures : vintage

Version gilet (a)doré

  • Gilet en soie et coton : Entracte

Version gilet en jean et drap coloré

  • Gilet en jean : Wrangler
  • Etole en soie : souvenir de Thaïlande

Version veste en jean et nappe jacquard

  • Veste en jean : Levi’s
  • Etole : souvenir de Turquie
  • Chaussures : Jonak

Version Tie and Dye cramoisi

  • Veste en velours : Kensigton Market (Londres)

Une préférence ou non c’est décidément trop blanc, trop grand, trop brillant?

* le 28 août
07
Avr
08

Kaki party

Pendant une heure, un jour de la semaine dernière, j’ai cru que le printemps était arrivé.
Mais ce n’était pas vrai.

Alors en attendant que le temps veuille bien s’accorder avec son calendrier, je mets du kaki.

Il me permet gentiment de commencer à porter fleurs, paillettes, soies et mousselines en trompant les nuages et les giboulées.

Un début de printemps en somme…

  • Veste militaire : fripes
  • Top : Cacharel
  • Jean : Pepe Jeans
  • Chaussures : vintage

… avec des fleurettes qui brillent un peu …

  • Top en soie et foulard : Chattawak
  • Top à paillettes : Votre Nom
  • Pantalon : Soft Grey – La Redoute
  • Chaussures : Jonak

… et de la parka parce qu’il fait encore un peu froid.

  • Parka : Atsuro Tayama
  • Blouse : Antik Batik
  • Jean : Pepe Jeans
  • Chaussures : Jonak

Et pour vous le kaki, c’est oui ou non merci?

01
Avr
08

A la longue

Oui à la longue, je suis sûre que vous aussi, vous allez vous y mettre.

Pourtant, à la lecture de certains blogs, il me semble que ce n’est pas encore acquis.
La jupe longue ne passera pas par vous, en gros…

Pour ma part, comme vous le savez, je garde, au fil des années, les vêtements qui ont marqué leur époque. Mon vintage à moi en somme.

Et comme vous le savez aussi, la mode de la jupe longue, qui ne passera pas par vous cet été, ce n’est ni plus ni moins qu’une « resucée » (ouais je sais je crains) de ce qu’on a pu porter vers le milieu des années 90. Autant dire la préhistoire. D’ailleurs à l’époque, je me souviens que ce n’était pas très pratique pour courir après les T.Rex (get it on) en vue de ramener le dîner du soir. Mais bon, je ne suis pas là pour vous raconter mes jeunes années.

Alors, comme d’hab, brasse coulée dans mon dressing pour en ressortir trois modèles au hasard (fleuri, carreaussé et uni) et tenter de vous aider à vous faire une idée, pour savoir si oui ou non, vous franchirez cet été le Rubicon (méfiez vous les conséquences peuvent en être fâcheuses, d’autres l’ont fait avant vous, mais ils ne sont plus là pour en disserter).

Allez, vous verrez, c’est indolore.

On commence par de la fleur,

jupe_longue_kookai.jpg
jupe_longue_kookai_2.jpg
jupe_longue_kookai_3.jpg
réchauffée par un petit blouson en cuir vintage.
blouson_vintage.jpg
blouson_vintage_2.jpg
blouson_vintage_3.jpg
kookai_detail.jpg
  • Jupe longue : Kookaï
  • Blouse : H&M
  • Ceinture : Vanessa Bruno
  • Blouson en cuir : vintage
  • Chaussures : Colisée de Sacha
On continue par du carreau (ben tiens, vous pensez bien),
jupe_atsuro_tayama.jpg
jupe_atsuro_tayama_2.jpg
jupe_at_mosaique.jpg
Et bien sûr, quoi de mieux pour accommoder le carreau que… du carreau.
veste_hm.jpg
veste_hm_2.jpg
jupe_at_detail.jpg
jupe_at_broche.jpg
  • Jupe : Atsuro Tayama
  • Blouse : vintage
  • Broche : vintage
  • Veste : H&M
  • Chaussures : Jonak
Et on termine par de l’uni navy (non on ne dit plus bleu marine, c’est comme ça),
jupe_agnes_b.jpg
jupe_agnes_b_2.jpg
jupe_agnes_b_3.jpg
que je me permettrai d’égayer avec de la rayure violente associée à de la fleurette discrète.
jupe_agnes_b_4.jpg
naf_naf_detail.jpg
  • Jupe longue : Agnès b
  • Blouse : Vanessa Bruno
  • Veste : Naf-Naf
  • Chaussures : Colisée de Sacha

Quant à moi, je compte sur vous pour me dire, si oui ou non, je laisse mes vieilleries au placard ou si je peux quand même sortir fagotée de la sorte sans craindre d’avoir la police du style sur mes compensées.

Votre avis, siouplait…

Sinon, le jeu des foulards est toujours ouvert. J’ai comme l’impression qu’il sent un peu le pâté ce foulard…

19
Mar
08

Une robe, des styles

Qu’est ce qui fait que l’on choisit de porter tel vêtement avec tel autre, de l’accessoiriser de telle manière, de le porter avec ces chaussures plutôt que ces bottes, etc…

La réponse est à chercher dans de multiples directions, et j’y reviendrais beaucoup plus longuement dans un prochain post.

Pour aujourd’hui, je me contenterai de vous soumettre différents styles possibles, autour de la même robe fleurie, shoppée sur internet.

Diverses interprétations sont possibles, des dizaines d’autres sont envisageables…

Et vous, vous l’auriez porté comment cette robe?

circus_andco.jpg
circus_and_co.jpg
circus.jpg
  • Robe en soie : Circus & Co
  • Bottes en daim : Eden Shoes
  • Chaussettes : Bonnie Doon
detg.jpg
detg2.jpg
  • Gilet zippé : D&G
  • Echarpe : Diesel
  • Chaussures : Jonak
stella_forest.jpg
  • Gilet ceinturé en laine : Stella Forest
  • Chaussures : Luickiuy (Londres)
soft_grey.jpg
soft_grey2.jpg
  • Blouson en laine : Soft Grey (La Redoute)
  • Bottes en daim : Eden Shoes
  • Chaussettes : Bonnie Doon
redskins.jpg
redskins2.jpg
  • Blouson en cuir : Redskins
  • Echarpe : Antik Batik
  • Bottes en daim : Eden Shoes
  • Chaussettes : Bonnie Doon



octobre 2018
L M M J V S D
« Juin    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Catégories

Articles les plus consultés

Publicités