Posts Tagged ‘Pantalon à pinces

29
Mai
09

Carotte bleue

DSCN1

Le sarouel ? Même pas en rêve !

Mais la carotte (pardon, LE carotte), je dis why not ?

Après avoir fait un premier essai cet automne, je me suis dit qu’après tout les légumes c’est bon pour la santé, certains rendent même aimables, et je ne voyais donc pas d’objection à réitérer l’expérience.

DSCN2

Surtout quand la variété en question est peu chère, largement répandue et d’origine suédoise (enfin pas forcément ceux auxquels on pense).

DSCN3

Accompagné de motifs psychédéliques et réchauffé d’un hoodie gris (la carotte est frileuse), voici un bon compromis pour s’initier aux joies du jardinage urbain.

DSCN4

DSCN5

DSCN6

DSCN7

DSCN8

  • Pantalon carotte en denim : Cheap Monday
  • Top : Matthew Williamson pour H&M
  • Hoodie : American Apparel
  • Sandales : Zara

Pour faire un petit flash back sur mes années 80 à moi, je me suis souvenu du genre de pantalon que je portais à l’époque : le pantalon Cow Boy, pour ne pas le nommer. Je ne saurais dire d’où venait l’appellation (pour sûr on a jamais vu un cow boy attifé de la sorte), mais la chose portait en elle les germes du carotte actuel (génétiquement modifié depuis).

C’était un genre de jean (5 poches), très ajusté à la taille (haute), qui s’évasait progressivement sur les cuisses (pinces sur le devant), atteignait son maximum au niveau des genoux, et finissait en enserrant la cheville (le mollet, lui, étant plus qu’à son aise). On roulottait le bas (le verbe rebouler n’avait pas encore été inventé), et on portait ça, fiérote, avec des derbys de couleur vive…

Et je m’interroge.

Ne retrouvant nulle part mention de ce type de pantalon, je finis par croire que je l’ai rêvé (pourtant je me souviens très bien, le mien était rose pale).

Est-que ça dit quelque chose à certaines d’entre vous ? Suis-je la seule à avoir gardé le souvenir de cette fringue traumatisante ? Pire, n’aurions nous été qu’une poignée à l’époque à le porter et à l’appeler ainsi ?

Et pour en revenir à notre époque, finalement, vous êtes plutôt sarouel, plutôt carotte, plutôt je m’en bats les flancs ?

07
Fév
09

Coming out… (je te paie ma tête)

060209_0

One Shot Only…

Oui, parce que ça ne risque pas non plus de devenir une habitude de mettre à la une ma vieille tête fatiguée et mon air inspiré, y a des limites à tout.

Allez, enjoy !

Et pour fêter ça (ma parole c’est presque la fête ici) :

060209_2b

060209_3

060209_4

  • Blouson en cuir : Antik Batik
  • Blouse à lavallière : Antik Batik
  • Pull sans manches : Bensimon
  • Pantalon : Adolfo Dominguez
  • Musique : Alexis HK (coming out)
16
Sep
08

Monkey see, monkey do

Oui, ceci est bien un singe

J’aime pas les années 80.

Enfin, disons plutôt que je n’aime pas la mode des années 80.

Certaines d’entre vous n’étaient pas nées. D’autres n’étaient pas bien vieilles.

D’autres encore comme moi avaient déjà flingué leur barboteuse.

Personnellement, j’en suis restée traumatisée. Non, pas par la barboteuse, mais par ce qui est arrivé APRÈS.

Et notamment par deux éléments symptomatiques de l’époque : les vestes et manteaux ULTRA épaulés et les pantalons À PINCES.

Concernant le cas n°2, le pantalon à pinces se devait d’être de plus, large au niveau des cuisses et resséré à partir du mollet. Le top, quoi. Qui vous donne direct la silhouette d’une bouteille de Perrier, a fait des générations de névrosées de la culotte de cheval et laissé dans ma mémoire des relents amers.

Quand ce dernier pantalon, rebaptisé « carotte », a recommencé à pousser sous nos contrées, semé par quelques créateurs aigris et revanchards, j’ai pris mes jambes à mon cou, littéralement.

Il était vraiment hors de question pour moi de reprendre une part de ce légume, l’ayant largement consommé à l’époque, et ce parfois jusqu’à l’indigestion. D’où l’importance du traumatisme ci dessus révélé.

No way. Je ne passerai pas par lui, lui ne passera pas par moi, nous nous ignorerons. Et tout ira bien.

C’était sans compter le fait qu’il n’y a pas que la chair de faible. Il y a le cerveau aussi. Et ses réflexes pavloviens.

Ça ne s’explique pas. Ça se vit. Ça se mimétise. Ça s’appelle la force de caractère. Ou plutôt ici en l’occurrence, son absence. Flagrante.

Alors j’ai cédé. J’ai commandé (sans essayer, donc). J’ai reçu. J’ai mis longtemps à déballer. J’ai essayé.

Et comme il est fréquent de bruler ce qu’on a adoré, pourquoi ne pas (un peu) se réconcilier avec ce que l’on a pris tant de plaisir à détester.

Et puis allez ! Soyons fous !

On lui associe un manteau sans col, autre pièce phare de l’époque (laquelle? les deux), pour singer, de loin, les magnifiques silhouettes Yves Saint Laurent de cette saison.

  • Pantalon : Paul & Joe
  • Top : April May
  • Gilet : Astuces
  • Ceinture : Vanessa Bruno
  • Manteau : Sonia Rykiel vintage
  • Chaussures : Asos

Et vous ? Les années 80 ? Les pantalons à pinces ? Les vestes sans col ?

Et sinon ? Ça va ?




août 2017
L M M J V S D
« Juin    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

Articles les plus consultés