Posts Tagged ‘Richard Gampel

03
Juil
08

Solo Polo

Vous vous souvenez comment vous avez atterri sur la fashion blogo ?

Moi je m’en souviens d’autant mieux que c’était il n’y a pas si longtemps. Au gré d’un lien sur un site de vente en ligne, je me suis retrouvée sur le site de Punky-b. J’ai lu la moitié du blog d’un coup. Plus tard j’ai été amenée à découvrir le blog de Garance, celui de Géraldine (de Café Mode), et ainsi de suite…

Le mal était fait.

Quelques mois plus tard, j’ai voulu moi aussi entrer dans la place. Il n’y avait pas de raisons pour que je ne saute pas le pas. Sauf que.

Sauf que, je ne maitrisais pas encore tout à fait les codes de cette tribu à part entière. Je les ai petit à petit assimilés, les uns après les autres, et j’ai appris, souvent à mes dépens. Qu’importe. Le négatif ne l’a jamais emporté sur le plaisir de lire, jour après jour, les chroniques modesques des unes, les délires fashionistiques des autres, les conseils experts de toutes. Bref, un grand vent de fraicheur est venu aérer mon écran et je n’ai eu de cesse depuis, d’alimenter à mon tour ma vision personnelle de cet univers.

Et ce qui m’intéresse dans ce shoot quotidien de style que je m’inocule, c’est bien l’inspiration, les trouvailles et les expérimentations que chacune transmet, offre, tente…

Alors c’est vrai je m’en fous un peu de voir des vêtements à peine sortis des rotatives de la mode, ou d’acquérir le dernier it-something que tout le monde s’arrache. Non, ce que je recherche avant tout c’est l’inspiration. Et cette dernière, je vais la trouver autant dans certaines vintageries que dans les associations parfois osées de cerveaux imaginatifs.

Des mélanges, du neuf, du vintage, de l’indémodable. Si comme la majorité d’entre vous, je dépense beaucoup en fringues et ce, depuis bien longtemps, ouvrir ce blog n’a pas fait exploser mon budget en la matière.

Non. Plutôt que d’écumer les magasins pour présenter du toujours plus, toujours mieux et noyer le lecteur sous un déluge de nouveautés, je préfère fouiner dans mon dressing et dénicher des vieilleries, qui portées ou accessoirisées différemment qu’à l’époque de leur achat, renaitront autrement.

Celles qui me connaissent désormais un peu savent que je garde quasiment tout, que je n’ai pas de compte eBay ou de sites bis me permettant d’évacuer le surplus de mes armoires. J’aime les vêtements, j’ai appris à connaître mes véritables envies, et j’évite de multiplier les achats coups de cœur qui ne quitteront plus par la suite les tréfonds de mes placards une fois achetés, faute d’avoir été suffisamment « aimés » dès le départ.

Alors, une fois encore, un petit détour par mes armoires plutôt que par la case soldes, pour en ressortir trois robes polos qui peuvent encore tout à fait faire illusion.

La mode, c’est un peu de la magie, non ?

Rayée

  • Robe : Jean Colonna
  • Ceinture : Richard Gampel
  • Chaussures : Jonak

Noire

  • Robe : Jean Colonna
  • Foulard : vintage
  • Chaussures : H&M

Navy

  • Robe : Isabel Marant
  • Chaussures : Jonak

Publicités
26
Juin
08

Soleil vert

Au début du printemps, j’avais croisé cette blouse tout en transparence sur une vente internet. J’avais d’ailleurs fait plus que la croiser, puisque j’étais repartie avec, enfin façon de parler, on ne passe pas encore la main au travers de l’écran pour récupérer ses achats, mais j’aimerais quand même bien qu’un jour mes envies se prennent pour la réalité. Sur un coup comme ça, tout le monde y gagnerait.

Bref, je l’avais donc reçue par La Poste, je l’avais rangée vu que le temps de ce début de printemps ne s’y prêtait pas, et je l’avais… oubliée.

Rien de grave non plus, si ce n’est qu’en la retrouvant, j’ai été un peu décue. Je la trouvais toujours jolie, mais j’avouais que je ne me souvenais plus quel avait été le déclic déclencheur. En fait, et après avoir vécue tout un printemps depuis l’acte d’achat, je lui ai trouvé plein d’airs de chez déjà vu et elle me paraissait tout de suite moins attrayante. J’en avais même honte. Non, pas de la blouse, mais de mon attitude. Pov chose que je suis, encore à mon âge modelée par des diktats aussi impérieux que peu impériaux.

Cette blouse est devenue has been en quelques semaines ? Même pas mal ! Je m’en vais te lui associer d’autres petites choses d’un autre âge et j’en serai quitte pour un look venu d’ailleurs, et pis c’est comme ça, au moins on en parlera plus et on passera à autre chose.

Bon, ça c’est fait.

Je vous balance quand même les photos. Et y a du lourd.

Du corsaire. De la plateforme qui transforme les orteils en knackis. Du mini blouson noir. Du spencer blanc. Et tout est certifié d’époques bien antérieures.

Allez, rien que pour vous. Non, non, ne me remerciez pas , c’est de bon coeur.

  • Blouse : Antik Batik
  • Corsaire : Côte à côte
  • Gilet manches longues : Jean Colonna
  • Mini blouson : Atsuro Tayama
  • Veste : Agnès b.
  • Chaussures : Colisée de Sacha

Vous avez pas encore mouru ?

Allez un petit coup de gilet Nike Vintage, et vous devriez être fignolées.

Ah tout de suite, elle la ramène moins la petite blouse emperlousée. Ça lui a cassé de sa superbe le coup de la Nikerie vintage.

Mais j’entends déjà les murmures de désapprobation.

OK. Je reviens dans le droit chemin.

Sans avoir toutefois fait un léger détour par les années 80 ou 90, je sais plus, c’est l’âge qui fait ça certainement, après avoir traversé tant de courants on finit par les mélanger et ne plus très bien savoir ce qu’on fait.

Je disais donc. Ah oui ! Du spencer blanc. Sur fond blanc. Ça ressort mieux.

  • Veste : Cacharel
  • Jean : Melting pot
  • Ceinture : Richard Gampel
  • Chaussures : ramenées de Londres dans les années 90

Allez promis ! La prochaine fois, on parlera mode…

20
Juin
08

Me suis encore fait carreautée

Ben oui, c’est comme ça. Certaines se font marabouter, d’autres envouter, voire même ensorceler. Moi ce sont les carreaux qui m’ont jeté un sort. Et depuis, je vis avec. Et eux avec moi.

J’ai eu beau me dire : « demain, j’arrête ! », pleine d’une détermination qui en auraient fait trembler plus d’un, le carreau n’est pas perméable aux invectives. Il est résistant. Et il est fourbe aussi.

Il peut se faire oublier pendant quelques temps – oh jamais bien longtemps non plus, il s’ennuie vite – et réapparaitre au premier tournant, souriant, charmeur, entêtant. Et sitôt croyiez vous l’avoir semé, qu’il est de nouveau là, indispensable.

Et dans ce cas là, peu importe sa taille ou sa couleur. Il est là, tout simplement.

Ci dessous, ces deux derniers méfaits.

Le premier est un chemisier à petits carreaux blanc et prune, col claudine et manches trois quart froncées.

  • Chemisier : Chattawak
  • Pantalon : Isabel Marant
  • Foulard : H&M
  • Sandales : Zara

Le second méfait est une chemise plus westernisante à grands carreaux, que j’ai bien aimé adoucir avec la mousseline d’une jupe en soie.

  • Chemisier : Chattawak
  • Jupe : Vanessa Bruno
  • Ceinture : Richard Gampel
  • Sandales : Zara

J’ai beau chercher (et même aller jusqu’à embrasser le paravent derrière moi), je n’ai pas vraiment de préférence entre les deux.

Et vous ?

22
Mar
08

Est-ce que j’ai eu du Flare?

Où comment une virée shopping chez H&M a pris une tournure qui n’était pas prévue au départ.

Je me sens un peu bête, voire bêtasse…

Inconditionnelle du jean depuis des lustres, je m’étais toujours refusée à passer par la case Flare, Wide Leg, ou autre Jambonneau d’Eléphant. Ça n’avait tout simplement aucun sens pour moi de me transformer, et ce plus tôt que la nature ne l’avait prévu, en madame Bibendum du bas, aux chevilles gonflées à la testostérone.

Et puis, et puis… je vous ai toutes vues, sur vos blogs respectifs, vous pavaner avec grâce, dans ce vêtement qui n’en avait pour moi aucune au départ, et j’ai cédé.

Je vous ai toutes vues bien jolies dans ce qui ne ressemblait du coup plus du tout à un accoutrement, et j’ai cédé.

J’ai relégué mon bon sens commun (qui me disait qu’en dessous d’1m75, point de salut dans la largeur) aux oubliettes, et j’ai cédé.

J’ai rangé mon radar qui, lors de mes séances shopping, ne se déclenchait que pour ce que j’aimerais avoir et non pas pour ce qu’il « fallait » avoir, et j’ai cédé.

Et j’ai plutôt apprécié. Du coup pour fêter ça, j’ai trouvé plein de petits tops pas chers à combiner avec.

Alors, je ne sais pas encore si j’ai bien fait de passer à l’acte (dites le moi…), mais en tout état de cause, je dédicace ce post à toutes celles qui m’ont fait changer d’avis.

flare_1.jpg
flare_2.jpg
  • Jean : H&M
  • Top : American Vintage
  • Chaussures compensées : Mare
fleurs.jpg
fleurs_2.jpg
fleurs_3.jpg
  • Jean : H&M
  • Chemisier : H&M Divided
  • Ceinture : Jo Benita
gris.jpg
gris_2.jpg
gris_3.jpg
  • Jean : H&M
  • Top en coton : H&M Divided
gilet.jpg
gilet_2.jpg
gilet_3.jpg
  • Jean : H&M
  • Gilet en coton : H&M Divided
  • Débardeur en coton ajouré : Muji
feuillages.jpg
feuillages_2.jpg
feuillages_3.jpg
  • Jean : H&M
  • Top en coton : H&M
  • Foulard en soie : vintage
carreaux.jpg
carreaux_2.jpg
carreaux_3.jpg
  • Jean : H&M
  • Chemise : H&M Divided
  • Ceinture : Richard Gampel
liquette.jpg
liquette_2.jpg
liquette_3.jpg
  • Jean : H&M
  • Liquette : H&M Trend
  • Foulard en soie : vintage



novembre 2017
L M M J V S D
« Juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Articles les plus consultés